Ecrire un avis

Prenez soin de vous: Archéologie du soin et de la santé

Prenez soin de vous: Archéologie du soin et de la santé
INRAP et Le chronographe33 pages
1 critique de lecteur

Avis de Patricia : "La médecine de jadis"

Il s’agit du catalogue de l’exposition temporaire qui se tient depuis juin 2019 et jusqu’au 5 janvier 2020 au Chronographe, musée archéologique situé à Rezé dans la banlieue nantaise. Du mercredi au dimanche de 14 h 00 à 18 h 00, on peut visiter cette exposition. Cet ouvrage, d’une trentaine de pages en format A5, n’est disponible qu’auprès de cet établissement culturel et ne coûte que cinq euros.  

Globalement l’ouvrage répond en particulier aux questions suivantes : Les médecins ont-ils toujours existé ? Est-ce qu'on se soigne de mieux en mieux ? Le handicap a-t-il toujours été pris en charge ? Se succèdent huit contributions d’auteurs appartenant généralement à l’INRAP mais aussi au Musée de l’homme. Ces textes ont respectivement pour titres : Connaître l’état de santé de nos ancêtres, les ex-voto oculistes, Au IIe siècle un ophtalmologiste à Fontenay-le-Comte (Vendée), Une archéologie du soin, Une découverte exceptionnelle : la présence d’une trépanation sur un crâne de vache du néolithique, Soins de riches, soins de pauvre : quand les inégalités sociales laissent des traces sur les os de nos ancêtres, Mémoire des os : quand les morts nous renseignent sur les conditions de vie, les exemples de Rennes, Le "plateau-repas" des hôpitaux du Moyen Âge, Soigner l’individu soigner la planète.

Parmi les objets remarquables reproduits, appartenant à une période allant du néolithique au XVIIe siècle, dans le catalogue se trouvent un biberon romain en terre cuite, de nombreux ex-voto destinés à la période gallo-romaine à demander aux dieux une guérison de problèmes de vue, de nombreux outils d’un ophtalmologiste du IIe siècle après Jésus-Christ, le crâne trépané d’une vache du néolithique, le crâne entier d’Anne d’Alègre comtesse de Laval avec une dent en bois de cervidé, des objets divers servant à alimenter les patients de l’hôpital de Rennes au XVe siècle.

N’est pas reproduite la meule qui, souvent de mauvaise qualité, se désagrégeait finement et dont les particules mélangées à la farine causaient la perte de dents, des fioles et pots de pharmacie de l’hôpital de Nantes datant du siècle des Lumières, certaines traces d’amputations… De nombreuses vidéos permettent d’en savoir plus sur certaines trouvailles archéologiques.        

idé cadeau

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Patricia

Note globale :

Par - 16 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :