Ecrire un avis

La Chine de Xi Jinping: Ambitions et résistances

La Chine de Xi Jinping: Ambitions et résistances
L’Harmattan195 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Le texte de référence pour Xi Jinping est le canon de la Grande étude de Zeng Zi écrite au Ve siècle avant Jésus-Christ"

En 2018, le président Xi Jinping obtient la capacité de se maintenir au pouvoir à vie ; en Chine, il n’y a plus de limite à deux mandats pour le pouvoir présidentiel.  Xi Jinping décroche, outre la présidence du pays, le secrétariat du parti communiste chinois et la présidence de la commission militaire du parti (lieu essentiel de pouvoir). Seul Mao Zedong avait cumulé ces trois fonctions mais uniquement entre 1949 et 1959.

L’ouvrage débute avec de nombreuses cartes et quelques graphiques, ce dont on se réjouit. Il est ensuite rappelé que Xi Jinping est membre du Comité permanent du Bureau politique depuis 2007 et que Hu Jintao l’a choisi pour lui succéder comme secrétaire général du PCC.

Face à une certaine corruption et des abus de pouvoir de l’administration (composée uniquement de membres du parti communiste chinois), Xi Jinping entend assainir le PCC lors de son premier mandat de secrétaire général débuté en 2012. Pour une population de 1,376 milliard de Chinois, on compte 89 millions de membres du Parti.

Si la croissance est toujours supérieure à  6 %, elle a des conséquences écologiques désastreuses (bien moindre toutefois que dans le début du XXIe siècle) et une demande chez les salariés de percevoir les fruits de cette croissance (ceci se traduisant par quelques grèves). Du point de vue international, il entend agir en rival des USA tant au niveau économique qu’en matière de politique étrangère.

Après ce premier chapitre intitulé "Les difficultés de la Chine en 2011-2012", se succèdent toujours divisé en trois parties, les chapitres suivants : Reprise en mains du Parti et de la société, Préserver le modèle d’économie socialiste, Accéder rapidement à une économie d’innovation, La montée en puissance grâce à la croissance économique, Xi Jinping au 19e congrès d’octobre 2017, La Chine face aux grands problèmes du monde, Chine/États-Unis : quelle sera la première puissance, Le recours à la force : une tentation permanente, Une guerre en Asie orientale ? Plausible, L’Humeur des Chinois : ça va mieux ou c’est pire ?, L’effondrement du régime ? Prématuré, Les trois défis de l’avenir.

Dans sa conclusion, l’auteur voit un avenir radieux  pour le maintien au pouvoir du PCC, même si une crise pourrait naître d’une coalition d’intérêts face à l’autoritarisme d’un Xi Jinping vieillissant. Il n’exclut pas un conflit armé, vu l’agressivité de la Chine. Certains contenus de la télévision chinoise préparent à cette éventualité, avons-nous observé.

Il rappelle que Thucydide écrivait dans La guerre du Péloponnèse (V, 105, 2) : « Selon une loi de nature, les pays puissants emploient toujours leur puissance pour dominer de toute leur force. Nous ne sommes pas les auteurs de cette loi. Et nous ne sommes pas les premiers à l’appliquer. Elle existait avant nous et subsistera après. Nous l’appliquons. Et si vous aviez notre puissance, vous feriez pareil ».

Ajoutons personnellement que des interdictions, touchant des objets culturels (comme le rap chinois très récemment) pourraient provoquer des mouvements de protestation, qui entraîneraient une bonne part de la jeunesse des villes vers un rejet de la direction de leur pays.   

Pour connaisseurs Peu d'illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 271 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :