Ecrire un avis

De Shanghai à Paris: Mon regard sur la nouvelle Chine

De Shanghai à Paris: Mon regard sur la nouvelle Chine
Odile Jacob174 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Un ouvrage qu’Éric Zemmour n’apprécie pas ne peut être foncièrement mauvais"

Avec ses gros sabots crottés de sa boue pamphlétaire, Éric Zemmour descend en flèche cet ouvrage pour Le Figaro ici   http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2018/06/06/31002-20180606ARTFIG00312-eric-zemmour-la-chine-ne-s-endormira-plus.php

L’auteur de cet ouvrage a souffert de la Révolution culturelle car son grand-père, qui combattait dans l’armée nationale chinoise, après avoir été fait prisonnier par les Japonais, fut retourné au profit de du gouvernement collaborateur de Nanjing, dirigé par Wang Jingwei (ancien rival de Tchang Kaï-check). Ceci dit, cet ancêtre de Xu Bo fournit dans ses nouvelles fonctions de chef de garnison à Wuxi (dans le Jiangsu, au nord de Shanghai) un appui en sous-main à la résistance locale. Ceci avait été oublié dans les années soixante et ceux, qui auraient pu l’avancer, craignaient de se voir accuser de complices d’un traître.  

Né dans un district du grand Shanghai, notre narrateur a pu accéder à l’université, quoique "membre de mauvais élément de la société", grâce aux mesures prises par Deng Xiaoping. L’auteur évoque l’évolution économique de son pays en quarante ans. Si, vu les fonctions qu’il a exercé autrefois dans la diplomatie chinoise et le rôle de passeur culturel qu’il joue toujours en ayant choisi d’ailleurs de résider à Paris, il ne faut pas s’attendre de sa part à une critique du rôle dirigeant du Parti communiste chinois.

Pour lui, le modèle à suivre pour son pays est celui de Singapour, il juge celui de Taiwan trop occidentalisé. Il dégage les trois axes de la pensée de Xi Jinping page 168. Je n’ai pas vu poser la question des droits des migrants venus de la campagne pour travailler en ville, il s’agit là d’un véritable prolétariat. Par ailleurs l’auteur souvent énonce mais n’explicite pas assez.

Toutefois Xu Bo évoque un certain nombre de problèmes, en particulier la rivalité entre son pays et les USA dans divers domaines, la spéculation immobilière, le coût exorbitant de la scolarité des enfants (qui se fait en partie à l’étranger), la perte des valeurs morales, la fuite des capitaux, la corruption  et la question de la démographie.

On sourit à une réflexion typique d’un membre de l’ethnie largement majoritaire, celle des Han. J’évoque ici cette phrase : « Dans les régions éloignées comme le Xinjiang, se pose aussi un problème de cohésion ethnique, lié à la chute libre de la population han et à la forte croissance démographique des musulmans ouïghours » (page 125). Un autre moment comique est celui où il rappelle qu’Emmanuel Macron s’est dit en quelle sorte le disciple de Deng Xiao Ping. Globalement on a là, outre un aperçu sur l’histoire très contemporaine de la Chine, des clés pour comprendre les évolutions qui pourraient se dessiner dans l’Empire du milieu. 

Pour tous publics Aucune illustration

Xirong

Note globale :

Par - 416 avis déposés - lecteur régulier

416 critiques
28/12/18
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :