Ecrire un avis

Les secrets de la mer

Les secrets de la mer
Vuibert 320 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Si tu reviens demain, Chercher un souvenir, Il ne faudra rien dire, Je t'apprendrai, enfin, À faire l'amour avec la mer (Pierre Bachelet / Véronique Jannot)"

Alors que pour une fois de plus, de la cocaïne se retrouve sur les plages (cette fois de la Manche en ce mois de mai, alors qu’à la fin 2019 c’était de l’Océan atlantique), Dominique Le Brun sort son ouvrage autour des mystères la mer. Dans son avant-propos, l’auteur dit que l’univers maritime offre bien des surprises et au passage nous dit que d’autres que lui ont recensé 227 jurons différents dans la bouche du capitaine Haddock et qu’un nombre non négligeable d’entre eux sont empruntés à Bagatelles pour un massacre de Louis-Ferdinand Céline.

 

Dans le premier texte d’études, l’auteur évoque les sirènes tant de la mythologie grecque, celte que nordique ainsi que les figures de proue de certains navires. En une demi-douzaine de pages, sont présentés une bonne trentaine de questions dans un style qui allie la bonne vulgarisation à l’érudition.

 

Au sujet de l’Arche de Noé, il est rappelé notamment qu’est important le nombre de morceaux de cette épave prétendument découvertes depuis la fin du XIXe siècle, sans qu’aucune n’est d’ailleurs résisté à une datation scientifique. Ajoutons personnellement que le mont Ararat, situé en Turquie depuis 1920, après avoir été territoire russe durant presque un siècle, est donné au départ par les musulmans comme l’endroit où le bateau de Noé termina sa course, d’ailleurs son nom en persan est Kuh-e-Nuh, ce qui signifie le mont de Noé, alors que les Arméniens ont longtemps situé près du lac Van, le lieu de l’échouage. Au centre des armoiries de l’Arménie, il trouve sa place. Aujourd’hui il y a un consensus autour du mont Ararat chez ceux qui croient possible de retrouver ce bateau.

 

Par la suite, sont abordés des sujets qui touchent tant des lieux comme par exemple le Mont-Saint-Michel d’ailleurs parfois liés à des légendes comme la ville d’Ys en Armorique et la quête d’un passage nordique entre l’Atlantique et l’Océan pacifique, que des phénomènes naturels telles les marées, des ouvrages d’art avec les phares, des marins à l’instar de Magellan ou de La Pérouse, des femmes pirates et navigatrices célèbres, de moines celtes résidants en Islande qui seraient arrivés au Labrador peu avant 800, la communauté utopique plus ou moins légendaire de Libertalia à Madagascar, des bateaux célèbres tels la Marie Céleste (avec un éclairage certainement pertinent sur les raisons de l’abandon de cette embarcation), les bateaux fantômes København et Hollandais volant ou le Titanic, le cannibalisme qui ne toucha pas que les passagers de La Méduse mais en particulier aussi la baleinière Essex qui chavira du fait de la charge d’un gigantesque cachalot (cet épisode inspira Herman Melville pour Moby Dick), la légende de la fuite d’Hitler en Antarctique liée notamment au fait que suite à une expédition l’Allemagne revendique 600 000 km2 au Pôle sud (un territoire baptisé Nouvelle-Souabe) début 1939, les capacités de navigation des populations aujourd’hui polynésienne (en faisant l’impasse sur Taiwan comme point de départ), la tradition de la marine chinoise (avec notamment Zheng He qui atteint Zanzibar au tout début du XVe siècle) …

idé cadeau

Pour tous publics Aucune illustration

Adam Craponne

Note globale :

Par - 700 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :