Ecrire un avis

Le naufragé de la Méduse

Le naufragé de la Méduse
Bulles de savon 189 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "Ce récit, tu en resteras médusé"

Tout le monde connaît le tableau du Radeau de la Méduse de Théodore Géricault présenté au Salon en août 1819. Cette oeuvre fait scndale, vu le caractère récent du naufrage (1816) et le fait que son responsable soit Hugues Duroy de Chaumareys un capitaine de frégate qui doit ses fonctions au fait qu’il a été un des rescapés de l’expédition royaliste de Quiberon en 1795. Depuis cette date il n’a plus jamais navigué et n’avait exercé aucune responsabilité conséquente sur un bateau avant 1795. Rallié à Napoléon, il était devenu receveur des impôts à Bellac (en plein Limousin) de 1804 à 1814. De plus, sur ce tableau, la présence d'un naufragé noir est considérée comme un manifeste contre l'esclavage réintroduit par Napoléon Ier.  Bref le contenu de ce tableau est un vrai manifeste pour les idées libérales (au sens de l'époque).

Cet ouvrage de Catherine Cuenca met en scène Théodore Géricault alors qu’il termine son célèbre tableau ; le peintre reçoit des menaces afin qu’il ne poursuive pas son œuvre. La concierge de l'immeuble où Théodore Géricault a une nièce Mélia qui amène ponctuellement des repas à l'artiste. Dans cette fiction l’apprenti authentique Louis-Alexis Jamar est donné amoureux de Mélia.

   

Cette vignette n'est pas dans les pages documentaires du roman

« Le tonnerre éclate de nouveau, plus proche, plus violent. La porte de l’appartement frémit et s’entrouvre sur un rai d’obscurité.
- Monsieur Géricault ? répète Mélia, tandis que Moussaillon, souple et silencieux, se faufile dans l’entrebâillement.
Personne ne répond. La jeune fille pousse la porte d’un coup d’épaule. Une bouffée d’air vicié s’engouffre dans ses narines. Un mélange d’odeurs de peinture, d’huile de lin, de sueur… et de cadavre. Ces dernières semaines, Géricault s’est procuré des restes humains dans un hôpital, pour les étudier en vue de la réalisation de son prochain tableau. »

Césarine a recueilli Mélia depuis le naufrage de la Méduse, Henri Lubin le père de cette dernière (créé par l’auteure) était un des officiers de l’expédition destinée à rejoindre les comptoirs français du Sénégal. Porté disparu, ce dernier fait sa réapparition à Paris. Le naufrage a eu lieu au large de la frontière actuelle entre le grand Maroc (Sahara ex-espagnol compris) et la Mauritanie, face à l’ancien Port-Étienne (du nom d’Eugène Étienne) redevenu Nouadhibou.  Aussi un certain nombre d’hommes, sur des chaloupes, gagnent la côte et deviennent généralement captifs des Bédouins. Ils seront rachetés. Catherine Cuenca introduit comme motif ici la disparition du trésor embarqué sur la Méduse. Dans ce récit, l’argent n’aurait pas été perdu pour tout le monde. Ceci a des conséquences qui font de cet ouvrage un roman policier.

Catherine Cuenca restera vraisemblablement la très grande romancière de fictions historiques pour la jeunesse au moins de la première partie du XXIe siècle, son style limpide et rythmé s’appuie toujours sur une sérieuse documentation qui fait malheureusement souvent défaut à ceux qui se lancent dans ce type d’ouvrage.

D'intéressantes pages documentaires terminent l'ouvrage, malheureusement aucune image du tableau n'est présentée. Pour connaître les nombreuses œuvres littéraires ou artistiques qui s’inspirèrent du naufrage de la Méduse entre 1819 et 1989, on se reportera à La véridique histoire des naufragés de la Méduse de Michel Hanniet. Rappelons que la parodie de ce tableau est un des running-gag de la série des Astérix, nul doute que ne pas reproduire le tableau et une case de BD le parodiant nuit à l'intérêt du jeune lecteur. Par ailleurs nous mettons en lien deux excellents ouvrages d’historiens destinés à un public adulte l’un de  Daniel Dupont et Philippe Collonge puis l’autre de Jean-Louis Berthet (ce dernier nous apprenant beaucoup sur le peintre).

coup de coeur !

Accessible jeunesse Aucune illustration

Benjamin

Note globale :

Par - 317 avis déposés - lecteur régulier

317 critiques
07/11/16
Réplique du célèbre radeau visible au musée de Rochefort jusqu'au premier janvier 2017
http://www.rochefort-ocean.com/manifestations/583134-exposition--meduse-permanente
356 critiques
20/04/19
Qui était Joseph, modèle noir du Radeau de la Méduse ?
https://www.franceculture.fr/peinture/qui-etait-joseph-modele-noir-du-radeau-de-la-meduse
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :