Ecrire un avis

Il était une fois 1914

Il était une fois 1914
Abbaye de Stavelot64 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Les piottes ne sont pas encore là"

Cet album présente dix histoires différentes traitées par la bande dessinée, neuf récits avec 5 pages et un d’un feuillet tenant d'ailleurs lieu d'introduction. Ces histoires sont séparées entre elles par une page présentant à chaque fois une carte de la Belgique, mais avec des indications de lieux qui varient puisqu'elles annoncent les endroits où va se dérouler le fait historique rapport.

Si l'ouvrage avait été réalisé par des Français, on aurait parlé d'inculture en voyant cette carte du territoire belge de 1914 avec la zone d'Eupen-Malmédy (acquise en 1919 sur l'Allemagne, mais faisant partie des anciens Pays-Bas autrichiens). Comme l'ouvrage est belge on doit parler de grosse inattention car en plus un coloriage intempestif laisse apparaître le sud du Limbourg hollandais comme belge.

Ne se déroulent pas sur l'année 1914, contrairement à ce que le titre de l'album nous laissait attendre : "Le fil rouge" un récit bâti autour de la clôture électrique réalisée par les Allemands entre la Belgique et les Pays-Bas, une histoire autour des pigeons voyageurs qui court de 1914 à 1917, l’histoire autour de Léa Grandprez et de façon plus logique un scénario racontant la découverte aujourd'hui de la photographie d'un piotte.

Voilà un album qui intéressera, non seulement les lecteurs d'outre-quiévrain mais également ceux de l'hexagone. Ce sont en effet les opérations mal menées par les forces alliées (françaises, anglaise et belge) qui vont avoir pour conséquence l'occupation en partie ou en totalité d'une douzaine de départements du nord-est de la France. Par ailleurs sont français certains personnages rencontrés, comme le sergent Maurice Vernet (poète à ses heures), disparu lors de la bataille de Luchy-Orchamps le 22 aout 1914 et caché par les habitants du Luxembourg belge ou le Breton Pierre Lefeuvre héros de Tamines (pour en savoir plus sur lui voir http://www.echodeschamps.com/lefeuvre.htm).

De Maurice Vernet, on aurait aimé savoir en plus qu’il était du Tarn-et-Garonne, qu’il était en 1911instituteur-adjoint à Lamagistère et joueur de l'équipe de Rugby de Montauban. Incorporé en 1912 au 11e RI, qu’il s'évade par la Hollande puis rejoint l'Angleterre, mais le scénariste Marco Venanzi n’est guère curieux (un usage intelligent d’internet m’a permis de trouver tout cela et même un peu plus). Ces informations auraient pu trouver d'ailleurs une place plus pertinente dans les pages documentaires où figurent une dizaine de photographies d'époque.

Du point de vue historique, ici le récit le plus intéressant est celui qui explique les origines de la naissance de la légende des anges de Mons, sujet qui fut d'ailleurs traité par plusieurs artistes durant et après la guerre. En deux pages, cette histoire est présentée dans la bande dessinée "Le long hiver, 1914" de Patrick Mallet. On pensait évidemment trouvé une courte BD sur le cavalier Fonck (premier soldat belge tué dans ce conflit) et c’est le cas.

La part consacrée aux malheurs de la population civile équilibre celle dédiée aux acteurs militaires. Il est à noter que le futur Baron rouge (as de l'aviation allemande) est mis en scène dans le second tome " Pluie de sang" de la série éponyme, réalisée par Pierre Veys, en train de commettre une des nombreuses exactions à l'encontre des moines sous prétexte d’aide à des soldats français (page 43).

Le livre est disponible en français ou anglais. Une remarque enfin, le graphiste des pages avec carte de la Belgique est invité à écrire ses lettres de façon non fantaisistes (ou à changer de métier), certaines sont totalement incompréhensibles. Il est vrai qu’en coloriage, il ne dépasse pas le niveau maternelle (voir plus haut), alors pour les lettres me direz-vous...

Signalons trois ouvrages édités par le Patrimoine wallon qui, outre de présenter nombre des lieux où se déroule un récit de la BD présentée ici, élargissent le propos à quasiment l'ensemble du sud et est de la Belgique, à savoir "Sur les traces de 14-18 en Wallonie. La mémoire du patrimoine de Daniel Conraads et Dominique Nahoé", "La route de la Grande Guerre en Wallonie" de Christine Caspers et Pascal Kuta et "Un champ de bataille: Ploegsteert et Warneton 1914-1918: histoire et archéologie" de Francis de Simpel et Dominique Loridan.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations Plan thématique

Adam Craponne

Note globale :

Par - 631 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :