Ecrire un avis

La campagne française et la Guerre

La campagne française et la Guerre
Édilys 102 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Des fictions pour approcher un aspect documentaire de la Grande Guerre"

C’est la reprise  d’articles parus durant la Première Guerre mondiale dans L’Écho de Paris, un journal catholique. En fait on a cinq récits que l’on trouve également dans Récits du temps de la guerre, 1915 et en particulier "Celle qui ne savait pas" et "La grande lettre" qui évoquent le travail des femmes dans les champs, dans le premier cas pour la région des Mauges et dans le second pour la Nièvre. Toutes ces nouvelles sont largement illustrées, une fois sur quatre environ on découvre des femmes ou des enfants effectuant des travaux agricoles.

Pour les autres textes communs aux Récits du temps de la guerre, 1915 et à La campagne française et la Guerre, on trouve "La maison de Jeanne" qui est une nouvelle autour du pèlerinage de l’auteur dans le village de La Pucelle (on a, pour cette époque, la photographie de la maison de Jeanne d’Arc et de la basilique de Domrémy) et également "La jachère" où on voit le curé et sa bonne qui labourent les champs de trois mobilisés.  

Parmi les autres récits, on relèvera "Le piqueur Duchemin" qui avant-guerre servait dans les chasses à courre d’un marquis breton ; on voit que ce dernier en apprenant que l’une de ses fermières le quitte se met lui-même aux travaux agricoles. On a d’ailleurs une demi-douzaine de textes avec une action en Bretagne.

Dans "Campagne" c’est le travail d’un enfant de douze ans, vivant en Artois, qui est valorisé. Rappelons que dans le roman Les gardiennes d’Ernest Pérochon, ce sont les enfants du boulanger qui font tourner le commerce de ce dernier qui est mobilisé. Dans "Jugées par nos alliés", un soldat australien se jure d’épouser une Française car « les filles d’ici sont de belles travailleuses ». Auparavant on nous a décrit deux jeunes filles faisant les moissons (page 83).

On félicitera l’éditeur pour le choix heureux de sa couverture, il s’agit d’un dessin de José Simon paru dans L’Illustration du 5 septembre 1915 sous le titre Franciscaines à la moisson.        

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Octave

Note globale :

Par - 424 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur Jeanne d'Arc .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :