Ecrire un avis

Les cartes en question: Petit guide pour apprendre à lire et interpréter les cartes

Les cartes en question: Petit guide pour apprendre à lire et interpréter les cartes
Autrement 158 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Dessiner une carte ne se fait pas sans intention qu’il est bon de décrypter"

Dans l’introduction Juliette Morel définit ce qu’est une carte et à partir de quelles données elle se construit ; elle invite à poser un regard critique sur en particulier l’objectif de l’auteur de la carte. Elle écrit : « On imagine donc que réaliser une carte n’est pas une démarche anodine » (page 9). L’auteur poursuit en évoquant la sémiologie graphique qui « définit une grammaire, un ensemble de règles, capable de rendre les images cartographiques les plus efficaces possibles » (page 10).

Les chapitres s’intitulent respectivement : De la terre sphérique à la carte plate, Des cartes sens dessus dessous, Cartographier c’est simplifier, Nommer les lieux, Les découpages de la carte, Couleur et forme, Montrer des quantités, Exemples cartographiques. On offre de plus un glossaire des mots clés.

Au cours des pages, sont évoqués notamment comment se fit le choix d’orientation des cartes au nord à partir de la fin du XVe siècle, l’implantation qui est le choix d’une transcription graphique d’une information, les incidents diplo-typographiques qui atteignent leur maximum avec Taiwan, la Palestine et le Cachemire, les conséquences de choix de couleurs, les cartes choroplèthes (avec paliers de couleurs).

On a des focalisations en particulier sur l’indicatrice de Tissot (qui conservent les formes et pas les surfaces) ou l’hyper toponymie de cartes à travers le travail artistique de Paula Scher et Kevin Cannon.  Page 99 cette mise en exergue se fait en matière de gerrymandering (charcutage électoral), sont donnés des exemples en Angleterre et aux USA (d’où vient l’expression lié au sénateur Gerry, élu du Massachusetts). On aurait aimé voir fait état de la 8e circonscription des Bouches-du-Rhône dans son découpage entre 1958 et 1986 ; taillée sur mesure pour Gaston Deferre (qui y fut battu quand même au second tour par un gaulliste dans le cadre d’une triangulaire avec un communiste), elle se composait de deux  arrondissements entiers et d’une  partie d’arrondissement de la cité phocéenne plus des communes proches de Marseille.  

Les cartes présentées ont une réalisation qui va du monde médiéval (avec par exemple la carte du monde de Muhammad Al-Idrisi et de Bartélémy l’Anglais) jusqu’à 2020 grâce à une représentation de la circulation du covid au 30 avril de cette année-là.

idé cadeau

Pour connaisseurs Beaucoup d'illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 704 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :