Ecrire un avis

Belle-île en père

Belle-île en père
Vents d’ouest144 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Après La chasse à l’enfant, voici venu la chasse au père"

Tout le monde connaît le poème "La chasse à l’enfant" de Jacques Prévert, sauf les auteurs de cette BD, à moins qu’ils aient jugé que le sujet en rapport, à savoir le bagne pour enfants qui exista durant presque un demi-siècle sur Belle-Isle-en-mer (des mineurs engagés dans la Milice ou la division Charlemagne en furent ses derniers pensionnaires). Pourtant les bâtiments parfaitement entretenus parce que réutilisés à d’autres fins, existent toujours. Aussi dans le lot de la soixantaine de photographies de notre époque, mais évoquant le passé (comme les fortifications dues à Vauban), on aurait dû trouvé une ou deux photographies de cette colonie pénitentiaire pour les jeunes (qui avaient d’ailleurs pu arriver là qu’à la suite de vagabondages).

Sur les 144 pages du livre, 126 sont consacrées  à la BD ; l’héroïne Vanessa Blue  est l’actrice principale d’"Au premier regard" un feuilleton télévisuel qui sévit à une heure de grande écoute. L’action est dans le Midi de la France…Elle a décidé de quitter pour trois mois les plateaux. Elle retrouve sa mère Ginette, une coiffeuse qui lit la presse people du salon où elle a appris qu’elle s’appelait "Jean" (allusion à Jean Seberg).

Notre héroïne, en fait Rozenn de son prénom, part à la recherche des traces de son père à Belle-Isle en Bretagne, elle éclaircira les conditions de sa disparition (améliorant l’image qu’elle avait de ce dernier) mais auparavant elle aura dérangé bien des femmes qui avaient été la maîtresse de celui-ci et peut-être découvert le grand amour. En parallèle on suit l’arrivée à Belle-Isle en1894 puis 1897 de la grande comédienne Sarah Bernhardt et le progressif attachement qu’elle construit avec les lieux. À plus d’un siècle de distance les deux femmes sont les VIP en séjour dans l’île. Le graphisme est de style assez caricatural, les couleurs donnent dans le kitch bien adapté au progressif passage du vedettariat d’une Sarah Bernhardt à la déclamation baroque sur des textes très littéraires à une actrice de "Plus belle la vie" qui parle dans sa série le langage oral de son époque avec l’accent pointu (comble du conformisme pour une série se déroulant dans le Midi).

Pour tous publics Plan autre

Xirong

Note globale :

Par - 479 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :