Ecrire un avis

Les combattantes: Les aviatrices soviétiques contre les as de la Luftwaffe

Les combattantes: Les aviatrices soviétiques contre les as de la Luftwaffe
Héloïse d’Ormesson496 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "C'est à l'automne qu'il faut compter la couvée (proverbe russe)"

Cet ouvrage a été rapidement traduit puisque la version originale en russe date de 2015. L’ouvrage ouvre sur deux cartes géographiques, l’une allant de la Mer d’Azov au nord de Kharkov (on est essentiellement en Ukraine orientale) et l’autre centré sur Koursk (on est en Russie occidentale, entre Moscou et Kiev). En effet les aviatrices soviétiques jouent un rôle important, au côté des aviateurs français de l’escadrille Normandie-Niemen, dans la bataille capitale de Koursk de juillet à août 1943 où les contre-attaques soviétiques rejettent la Wehrmacht sur ses lignes de départ et permettent la libération de deux villes Orel et Kharkov occupées depuis octobre 1941 (toutefois la cité de Kharkov avait été reprise temporairement par les Russes de mi-février à mi-mars 1943). Avec l’échec devant Stalingrad, on peut prédire en cet été 1943 que les forces russes se rapprocheront progressivement des frontières de l’Allemagne de 1939.     

Le récit démarre avec l’arrivée à Moscou le 15 octobre 1941 de jeunes filles pour devenir pilote alors que armées allemandes approchent. Sur la capitale les Allemands auraient lancé des tracts, comme à Orel, où il était écrit : « Vous vous endormirez soviétiques et vous vous réveillerez allemands » (page 32).  Ce document poignant raconte des parcours de vie extraordinaires qui les ont conduites parfois à la mort. 

Ceci nous amène à nous intéresser à celle qui va devenir leur recruteur à savoir Marina Raskova devenue la première navigatrice russe vers 1935. En 1938, en compagnie de deux pilotes Valentina Grizodoubova et Polina Ossipenko, elle avait survolé, à bord d’un ANT-37, près de 6 000 km en Russie en partant de Moscou pour atteindre l’Océan Pacifique. Marina Raskova était un agent du KVD et Valentina Grizodoubova dut intervenir pour que certains aviateurs qu’elle avait signalés comme suspects soient libérés.

Lily Litviak

L’auteure nous évoque les destins dans le civil puis comme aviatrices militaires de Valia Krasnochtchekova, Genia Roudneva, Sacha Makounina, Katia Boudanova, Galia Dokoutovitch, Iekaterina Boudonova, Lydia Litvak.… Ces deux dernières sont considérées comme des as, elles meurent d’ailleurs entre fin juillet et le 1er août 1943. On apprend que la plupart des concepteurs d’avions russes se trouvaient prisonniers en 1940 mais que le NKVD avait aménagé pour eux un bureau d’étude au sein de leur prison. C’était le cas de Polikarpov, Tupolev et Korolev ; ils sortirent progressivement de cet univers pour retrouver la liberté. Par contre Alexandre Yakolev garda toujours la confiance de Staline et ils se voyaient régulièrement et en 1940 Staline le nomma vice-commissaire du peuple à l’Aéronautique (page 90).       

Certes l'ouvrage est déjà copieux, et beaucoup d'entre elles périrent dans les trois premières années du conflit russo-germanique en question, mais ce livre ignore presque tout du devenir de ces aviatrices au-delà de la fin 1943. On note la présence de photographies et on apprécie l'index qui permet entre autre de donner l'opinion de l'auteure sur le destin de Lydia Litvak qu'on disait avoir survécu et ayant quitté un camp de prisonnier en Allemagne pour rejoindre la Suisse. Beaucoup de ces aviatrices soviétiques sont mortes pour défendre leur pays, certaines sont encore évoquées individuellement comme des héroïnes en Russie. On sait que durant la Première Guerre mondiale les Russes eurent un bataillon féminin et leur dirigeante Maria Botchkareva raconta cela dans Yashka, journal d’une femme combattante. Toutefois ces combattantes-là se retrouvèrent ultérieurement dans le camp des blancs aussi elles disparurent des mémoires des Russes.    

coup de coeur !

Pour connaisseurs Aucune illustration

Octave

Note globale :

Par - 408 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :