Ecrire un avis

Pour don Carlos

Pour don Carlos
2012 318 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Le roman bisexuel une fois de plus chez Benoît avec cette fois un sous-préfet aux champs"

De 1833 à 1846 se déroule la première guerre carliste, deux autres guerres civiles vont suivre au milieu et à la fin du XIXe siècle. Le premier don Carlos est l’oncle de la reine d'Isabelle II, il conteste son avènement au nom de la loi salique. Il meurt en 1855 mais le drapeau du carlisme avait déjà été repris par son fils homonyme qui tenta, aidé de son frère cadet Ferdinand, de débarquer à l'embouchure de l'Ebre et de soulever l'Aragon entre 1846 et 1849.

Le parti carliste se reforma autour de don Carlos (1848-1909), neveu des deux précédents. Il déclenche la Troisième  Guerre carliste contre le roi régnant Amédée Ier puis contre la République. Toutefois l'avènement d'Alphonse XII au trône d'Espagne est suivi de défaites qui obligent don Carlos à un exil définitif en 1876. Don Carlos se déclare prétendant au trône de France après la mort du comte de Chambord et meurt à Varèse en Lombardie l’année 1909.

Olivier de Préneste a reçu un nom en héritage et c’est la seule chose qu’il peut faire fructifier. Par un heureux concours de circonstances, il est nommé sous-préfet de Villeléon, une sous-préfecture imaginaire des Basses-Pyrénées (aujourd’hui Pyrénées orientales) au moment où les troupes carlistes se relient et passent clandestinement la frontière franco-espagnole. L'héroïne est une amazone du camp carliste, elle se prénomme Allegria Detchart et est bisexuelle, séduisant tout ceux qui peuvent l’aider à défendre la cause carliste. Quelques touches humoristiques viennent égayer le récit. Bref on trouve là deux composantes assez habituelles dans l’œuvre de cet auteur, et on pourrait y ajouter le goût pour les défenseurs des causes réactionnaires et une héroïne dont le prénom commence par un "A". On est dans le roman d'aventures au contenu assez caricatural avec d'ailleurs la reprise de l'idée de la substituion d'identité. 

Photographie de Musidora absente de l'ouvrage

Le livre est sorti en 1920. Une adaptation au cinéma par Musidora est produite en 1921 (elle y joue un personnage) et le roman inspire une opérette en deux actes et seize tableaux a donné lieu à une création à Paris au théâtre du Châtelet, le 16 décembre 1950. Le livret est d’ André Mouëzy-Eon et Raymond Vincy, les couplets de Raymond Vincy, la musique de Francis Lopez, les arrangements musicaux d’Albert Lasry et la mise en scène de Maurice Lehmann. Le personnage du sous-préfet a été gommé pour une relation amoureuse orageuse entre don Carlos et Allegria Detchart.  

Pour tous publics Aucune illustration

Alexandre

Note globale :

Par - 372 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :