Ecrire un avis

Béatrix de Cusance et Charles IV de Lorraine: Les amants maudits

Béatrix de Cusance et Charles IV de Lorraine: Les amants maudits
Cabédita 140 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Béatrix de Cusance vieille famille espagnole"

Béatrix de Cusance est la contemporaine de Madame de Saint-Baslemont ; toutes les deux entretiennent des liens avec l’histoire de la Lorraine durant la Guerre de Trente ans (1618-1648) et même un peu au-delà puisque la première décède en 1663 et la seconde en 1660. La première fut dans le camp espagnol et la seconde au service de la France. L'histoire de Béatrix est très liée à celle de Besançon qualifiée (à tort) par Victor Hugo de "vieille ville espagnole", d'où notre titre.

Le château de Belvoir

Si Madame de Saint-Baslemont  est née et a vécu en Lorraine, Béatrix de Cusance est née en Franche-Comté au château de Belvoir (à mi-distance de Belfort et Pontarlier). Cette dernière est fille d’un colonel d’un régiment de Francs-Comtois au service de l’Espagne contre les protestants des Pays-Bas. Guillemin, dans son Histoire de Charles IV de Lorraine, dit d’elle : « C'était sans contredit la plus belle personne de son temps ».

Le duc de Lorraine Charles IV est en délicatesse avec Louis XIII du fait qu’il a accueilli Gaston d’Orléans une nouvelle fois en révolte contre son frère le roi de France ; Gaston a épousé la jeune sœur de Charles IV, ce qui déplaît encore plus. Aussi, après avoir abdiqué en faveur de son frère Nicolas François, Charles fuit-il à Besançon, ville impériale, au centre d’une Franche-Comté alors tenue solidement par l’Espagne.  

Charles et Béatrix font connaissance mais la mère de cette dernière voit d’un mauvais œil l’amour qui se dessine et envoie sa fille à Bruxelles où elle devient en 1635 l’épouse d’Eugène-Léopold d'Oiselay de Granvelle prince de Cantecroix.  Ce dernier est le fils de Caroline d’Autriche, fille légitimée de Rodolphe II  (empereur des Romains) et de François Thomas Perrenot de Granvelle qui a hérité du nom et de la fortune de son père Nicolas Perrenot de Granvelle diplomate auprès de Charles-Quint. François Thomas Perrenot de Granvelle est le neveu du cardinal de Granvelle qui est un des plus proches conseillers de Charles-Quint. Eugène-Léopold d'Oiselay de Granvelle meurt en janvier 1637, ce qui fait de Béatrix de Cusance une veuve de vingt-deux ans.

Elle épouse en secondes noces au  printemps 1637 avec le duc de Lorraine Charles IV mais celui-ci est déjà marié avec sa cousine Nicole de Lorraine et le pape Urbain VIII refusera  d’annuler ce premier mariage.

« Jamais l’union d’un duc et de l’héritière d’une des plus grandes fortunes d’Europe n’aura été aussi modeste. Les jeunes mariés portent leur tenue de ville et aucune fleur ne décore la pièce. Les rideaux des fenêtres qui donnent sur la rue ont été soigneusement tirés et les personnes présentes gardent un silence embarrassé. Seuls les imposants anneaux d’or qui brillent aux doigts des jeunes mariés témoignent de la courte mais intense cérémonie qui vient de se dérouler.» (page 12)

Les années 1634 à 1644 des  armées qui sont au service du roi de France (dont les soldats dits "suédois" de Bernard de Saxe-Weimar) envahissent la Franche-Comté aussi entre 1637 et 1639  elle défend son château de Belvoir et elle recrute tant des jeunes nobles pour combattre que des espions.   

Nicole de Lorraine meurt en 1657, aussi Béatrix se remarie en 1663 avec le duc de Lorraine mais elle meurt deux semaines après. Charles aura beaucoup guerroyé au profit de l’Espagne qui ne lui en sera pas reconnaissante puisqu’il sera emprisonné cinq ans par ce pays. Plus que coupable de négociations parallèles, il est victime d’une vengeance du chef des armées espagnoles au Pays-Bas. Béatrix  vit essentiellement aux Pays-Bas espagnols largement au-dessus de ses moyens et regagne la Franche-Comté sur le tard. Elle se désintéresse du procès que Caroline d’Autriche entame pour faire reconnaître une personne comme l’enfant posthume de François Thomas Perrenot de Granvelle que Béatrix aurait abandonné.   

Les descendants de sa fille Anne de Lorraine transmettent le château de Belvoir à la famille de Rohan-Soubise. La dernière baronne de Belvoir fut la princesse Marie-Louise de Rohan-Soubise, gouvernante du futur  Louis XVI et de ses frères. Le château a fait l'objet d'une longue et patiente restauration pendant près de 50 ans à l’initiative du peintre Pierre Jouffroy, il se visite. Un chapitre, largement illustré, invite à trouver les nombreux bâtiments francs-comtois en rapport avec la vie de Béatrix, beaucoup sont situé à Besançon même. Outre de conter une histoire tumultueuse d’amour et les multiples rebondissements d’une affaire judiciaire, cet ouvrage approche les conditions dans lesquelles la Franche-Comté et la Lorraine (largement ravagées par les combats au XVIIe siècle) longtemps dans l’orbite capétien devinrent françaises.

Pour tous publics Quelques illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 634 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :