Ecrire un avis

Histoire de la Lorraine racontée aux jeunes

Histoire de la Lorraine racontée aux jeunes
Éditions du Quotidien126 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Une histoire de la Lorraine plus pour les jeunes Meusiens que les élèves mosellans"

Les histoires d'une région en bandes dessinées ont fleuri depuis quarante ans, aux côtés de livres vulgarisateurs d'histoire d'une ancienne province. En un peu plus de cent pages, il nous est offert ici, par les Éditions du Quotidien, une remarquable synthèse bien adaptée aux adultes, aux collégiens et lycéens. Par ailleurs pour des élèves de cours moyen, les professeurs des écoles pourront utiliser nombre de photographies. Que l'on juge de sa densité et variété iconographiques, en relevant pages 65 à 69 successivement un plan de Nancy, une gravure fort célèbre ("La pendaison") que composa Jacques Callot sur les malheurs de la Lorraine durant la Guerre de Trente ans, un tableau de Madame de Saint-Baslemont (femme de lettres et de guerre née en 1607, voir notre critique de sa biographie), un monument rappelant le meurtre de tous les habitants d'une cité de la Lorraine occidentale par les troupes de Louis XIII. L'ouvrage est composé, outre d'une introduction et d'une conclusion, de huit chapitres: Le pays, Les temps anciens, Austrasie, Lotharingie, Lorraine: la naissance d'un pays (451-959), La Lorraine au Moyen Âge: le temps des guerres et des cathédrales, Trois siècles d'indépendance entre la France et l'empire germanique, La Lorraine fraçaise (1766-1870), Guerre et paix, de la déchirure à la réconciliation (1870-1945), La Lorraine depuis 1945.

On notera un extrait de "L'Historia Francorum" de Grégoire de Tours mettant en scène le roi mérovingien Childebert en son palais de Metz. Des points secondaires comme l'appartenance de Sarrelouis à la France de 1766 à 1815 à la France ne sont pas abordés et cela se comprend. Il est par contre regrettable d'expédier la présence allemande entre 1870 et 1918 dans ce qui sera la Moselle d'après l'Armistice en une page entière de texte et une illustration certes significative, à savoir la gare de Metz. Toutefois un soldat feldgrau de Diedenhofen (Thionville débaptisée) ou de ses environs n'aurait pas été inutile. En fin d'ouvrage, se trouvent des pages d'un lexique, des grandes dates de l'histoire romaine et d'une liste des souverains lorrains de Thierry Ier fils de Clovis (en 511-534) à Stanislas Leszcynski (de 1737 à 1766). On note que l'auteur a mal compris ce qu'était exactement le Barrois mouvant, le mouvement des rustauds et un aspect de la Guerre de la hottée de pommes (entre la ville de Metz et le duc de Lorraine) entre 1427 et 1431.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations Plan chronologique

Adam Craponne

Note globale :

Par - 631 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur L'Histoire de France pour les enfants .

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :