Ecrire un avis

Au cœur des guerres de Vendée: Nicolas-Benoît Haxo

Au cœur des guerres de Vendée: Nicolas-Benoît Haxo
Glyphe167 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "En 1865, Paris se dote d’une rue Haxo, mais il s’agit là d’un hommage au Vauban du XIXe siècle et non au général républicain"

Le général Nicolas Haxo, tué par les Vendéens en 1794, est l’oncle de François Nicolas Benoît Haxo, le Vauban du XIXe siècle. En effet Le lieutenant-général du Génie Haxo a dirigé entre autres choses,  les modifications de la place-forte de Belfort (Citadelle, camp du Vallon, fort des Barres, mur d'enceinte des faubourgs…), de 1817 à 1838, année de son décès. C’est d’ailleurs parce que sa citadelle avait été profondément remaniée par le général Haxo que Belfort ne fait pas partie des sites retenus par l’Unesco, en tant que patrimoine lié à Vauban. 

L’historien Émile Gabory, très largement favorable aux insurgés contre-révolutionnaires, disait que le général Nicolas Haxo fut « le plus chevaleresque adversaire de la Vendée ». Si la date de sa mort est connue, car liée à un combat avec les troupes de Charrette, les circonstances de celles-ci étaient sujettes à diverses versions et on ne savait que peu de choses sur sa vie.

Nicolas Benoît Haxo est né sujet du dernier duc de Lorraine ; il voit le jour en 1749 à Estival (devenu Étival-Clairefontaine) dans le département actuel des Vosges. De 1768 à 1777, il est soldat dans le régiment de Touraine infanterie et de 1777 à  1791, il est avocat puis conseiller au baillage de Saint-Dié. Engagé à l’été 1791, il est élu lieutenant-colonel. Il fait partie des soldats de Mayence qui, assiégés, ont obtenu de sortir de la cité épiscopale rhénane avec la promesse de ne plus combattre pendant une année les armées étrangères. Voilà pourquoi, un très grand nombre d’entre eux se retrouvent en Vendée militaire et mal adaptés au type de combat que les paysans révoltés leur impose, ils vont être surnommés par ces derniers "soldats de faïence" (ce qui rime avec Mayence). C’est le général Kléber qui commande, dans l’Ouest, cette armée revenue de Mayence.

On voit les premiers succès des troupes de Charrette qui en particulier s’emparent de Bressuire (au nord-ouest des Deux-Sèvres) en mai 1793. À travers le récit fait par Benoît Linel, on découvre aussi toute la partie de l’épopée vendéenne des hommes qui ont suivi Charrette. Par ailleurs notre auteur s’attarde sur le destin d’un autre Lorrain, le futur général Achille Derivaux (ou Dérivaux), enrôlé comme simple volontaire le 18 avril 1792 au 3° bataillon des Vosges. Ce dernier est connu pour avoir recueilli (alors qu’il était peut-être sous-lieutenant) un jeune orphelin vendéen d’environ cinq ans qu'il mit en pension à ses frais à Ancenis lorsqu'il partit à l'Armée du Rhin.

Alors que des massacres, d’ailleurs des deux côtés (remarque personnelle), alimentent ce conflit, le général Haxo se refuse en particulier d’exécuter les prisonniers.  Carrier et Turreau opteront eux pour une répression sévère et on sait que ce fut en particulier par le moyen des colonnes infernales. Attention à la formulation maladroite d’une phrase en bas de la page 115 qui laisse croire que le jeune Avignonnais Viala était Vendéen. Heureusement Guérin, l’adjoint de Charette n’est pas présenté ici comme général, contrairement à la décision, passant outre à l’avis du préfet, qui attribua dans les années soixante, à La Roche-sur-Yon, une rue au général Guérin (d’ailleurs un Breton Jacques Julien Guérin, lui aussi soldat de Mayence,  fut un futur général napoléonien). Fort heureusement, Benoît Linel nous informe sur les derniers mois de la vie Charette ; ce dernier meurt quasiment deux ans jour pour jour après le général Haxo.

Pour connaisseurs Quelques illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 591 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :