Ecrire un avis

Carrier et la Terreur nantaise

Carrier et la Terreur nantaise
Perrin 352 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "A-t-on eu la peau des Vendéens?"

Dans sa préface en 1987, Yves Durand écrit :

« Il n'y a guère de sujet historique qui ait provoque autant d'études et suscite autant de controverses que les guerres de l'ouest, vendéen et chouannerie. Au centre du décor, une grande ville, un grand port, Nantes, dont la prise par les vendéens eut modifié le cours de l'histoire ».

Le 20 avril 1792, la France déclare la guerre aux  Autrichiens et avec l’entrée dans le conflit de l’Angleterre l’activité du port de Nantes est bloquée dès la fin de 1792. Les vendéens n’arrivent pas à prendre Nantes fin juin 1793, ils refluent lorsque leur chef Cathelineau est tué. Baptiste Carrier (originaire du Cantal)  arrive en décembre 1793 dans la préfecture de Loire-Inférieure, envoyé par le Comité de Salut Public.Jusqu’à la mi-février 1794, il s’appuie pour mener une répression sur un Comité révolutionnaire dirigé par les sans-culottes Chaux et Goullin.

Cette illustration est absente de l'ouvrage

De Carrier, on retient les noyades dites "mariages républicains", voire des orgies avec de belles Nantaises dont il aurait sauvé la vie. Carrier, discrètement proche des Hébertistes parisiens, salue la chute de Robespierre (il vote son arrestation) mais Gracchus Baboeuf (à l’instigation de Fouchet) mène une campagne de presse contre lui et il devient un bouc-émissaire comme un des acteurs de la Terreur.  Tout en levant un certain nombre de médisances (dont l’enrichissement sur le dos des victimes et les prouesses sexuelles) sur la personnalité de Carrier, Jean-Noël Brégeon se fait globalement le procureur des actions de Carrier, l’avocat d’un génocide vendéen et même cautionne la légende des peaux de Vendéens tannées. Jean-Clément Martin dément ces dernières affirmations dans Un détail inutile ? Le dossier des peaux tannées. Vendée, 1794. On pourra lire également en complément l’ouvrage de ce dernier sur Robespierre et de Corine Gomez-Le Chevanton Carrier et la Révolution française en 30 questions chez Geste éditions, une parution de 2004.

Pour connaisseurs Aucune illustration

Adam Craponne

Note globale :

Par - 690 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :