Ecrire un avis

Les guerres de Vendée

Les guerres de Vendée
Robert Laffont1474 pages
1 critique de lecteur

Avis de VInce1576 : ""N'oubliez jamais que vous allez juger des frères, des Français comme nous. Ceux qui meurent pour une cause sont sacrés tant que l'intérêt de la vérité n'est pas dans l'autre plateau de la balance qui les pèse" David d'Angers"

Une fois n'est pas coutume, je vais d'abord présenter l'auteur : Emile Gabory. Il est né en 1872 près de Nantes. Cet ouvrage a été écrit entre 1912 et 1932. Dès lors, il s'agi d'un ouvrage ancien, mais fort bien écrit. Le style est littéraire, pas toujours fluide ni percutant, mais assez agréable à lire.

Néanmoins, il faut garder à l'esprit l'état des connaissances historique au moment de sa rédaction, mais aussi avoir du recul sur la période de sa rédaction (juste avant la Première Guerre Mondiale). Ce qui m'a permis de ressentir peut être une certaine exaltation pour Napoléon notamment, peut être dans un contexte de revanche guerrière. Toutefois, les notes de bas de page de Xavier du Boisrouvray, permettent de tempérer certains élans.

L'ouvrage, l'oeuvre devrais je dire, est en réalité composé de quatre livres :

- La Révolution et la Vendée : Emile Gabory présente les causes de l'embrasement : d'abord plutôt pro révolutionnaire, la Vendée se soulève pour deux raisons essentielles : la Constitution civile du clergé et la conscription. Les campagnes s'insurgent et vont porter des nobles plus ou moins récalcitrants à leur tête. La rapidité de l'insurrection  déstabilise la République. De nombreuses villes sont prises (Noirmoutier, Bressuire..) Mais les armées sont divisées avec de nombreux chefs aux noms légendaires (Cathelineau, la Rochejacquelein, Charette) qui ne se coordonnent pas, souvent pour des histoires d'égo. Par ailleurs, une fois, les villes prises, les paysans rentrent chez eux. Il est possible que si ils avaient mieux organisés, Paris serait tombée.

Emile Gabory nous dépeint aussi le désastre de Cholet, la sinistre virée de Galerne, mais aussi les Colonnes infernales de Turreau, le génie militaire et civil de Hoche (en celà précurseur de Bonaparte), mais aussi les exactions des deux cotés, les mésententes politiques républicaines, les actes de bravoure, ceux de lâcheté des deux bords...

- Napoléon et la Vendée : Bonaparte proclame l'amnistie pour les habitants de l'Ouest et la paix religieuse. Celà permet de pacifier la région et Napoléon multiplie les mesures de séduction envers la Vendée (honneurs, visites). De fait, la Vendée restera calme. Elle ne se soulèvera qu'au moment des Cent Jours. Napoléon crée l'Armée de la Loire, en mobilsant ces troupes, il est possible que Waterloo ait été précipitée.

- Les Bourbons et la Vendée : Après la seconde Restauration, les Bourbons ont constaté la tiédeur de la Vendée. Les visites des princes ne changeront pas grand chose. Seule celle de la Duchesse de Berry rencontrera un peu de succès. Toutefois, elle se méprend sur les intentions des Vendéens, et lorsqu'elle essaiera de soulever la région pour installer son fils sur le trône, ce sera un échec

- L'Angleterre et la Vendée : l'auteur nous présente le rôle de soutien de l'Angleterre aux émigrés : soutien financier, militaire... Mais les échecs des débarquements de Grainville, Quiberon et de l'Ile d'Yeu, les hésitations du Comte d'Artois, les rivalités entre nobles qui veulent bien faire la guerre mais avec des grades correspondant à leurs titres, le refus du roi d'Angleterre d'engager des troupes anglaises... ne seront que source d'échecs. La Vendée qui attendait un prince à sa tête sera victime des luttes d'influence, des incertitudes et se dera massacrée. On peut dès lors comprendre qu'une fois la paix revenue, elle hésitera à suivre les Bourbons. Elle était plus religieuse que royaliste.

Voici un livre très dense, complet et intéressant. Il n'est pas ennuyeux à lire et permet d'éclairer d'un jour nouveau cette période de l'histoire souvent méconnue. Collégien lors du bicentenaire je ne me souviens pas d'avoir abordé en cours, cette période. Nous sommes également loin d'une période héroïque, tout n'a pas été blanc,  tel que voudrait le laisser croire un parc d'attraction de l'ouest de la France, situé en Vendée..

coup de coeur !

Pour connaisseurs Peu d'illustrations Plan autre

VInce1576

Note globale :

Par - 33 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :