Ecrire un avis

Diên Biên Phu 13 mars- 7 mai 1954

Diên Biên Phu 13 mars- 7 mai 1954
Tallandier208 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "La Tonkiki, la Tonkiki, la Tonkinoise a de beaux obus"

En guise de préface, nous est offert la conversation entre le général de Castries et son supérieur, le général Cogny, basé à Hanoï. Ce dernier reçoit l'ordre de cesser le feu, au cours d'une dernière conversation radio, mais de surtout de ne pas hisser le drapeau blanc conformément aux propos du général Navarre, car « cela abîmerait tout ce que vous avez fait de magnifique jusqu’à présent ».

Après 57 jours et 57 nuits de combat quasi ininterrompus, le 7 mai 1954 le camp retranché de Dien Bien Phu tombe. Près de 8 000 le nombre de soldats Vietminh ont été tués pendant la bataille  contre 2 293 morts dans les rangs de l'armée française. Toutefois près de 12 000 militaires français sont faits prisonniers. On peut diviser leur sort en trois parts égales, ceux qui reviennent en France après quelques mois de détention, ceux dont l’ennemi donne une information sur la date du décès, ceux pour lesquels aucun renseignement n’est fourni par le Vietminh.

En lisant que Navarre entend bien forcer le Vietminh à l’attaquer en cet endroit du Tonkin non loin du Laos et de la Chine sûr qu’il est de vaincre, on croit entendre Joffre souhaiter une attaque allemande à Verdun et avec dans les deux cas le mépris des informations sur les action rapportées de l'ennemi. Dès le début de la bataille, il devient certain qu’avec la puissance de l’artillerie ennemie et la faiblesse de l’aviation française, les jours de résistance du camp son comptés.

Rien n’a été envisagé car cet évènement relevait de l’impensable à l’état-major. Dans un premier temps 4 000 hommes seront parachutés pour renforcer la garnison de Diên Biên Phu, ceci ne peut que prolonger l’agonie mais en aucun cas sauver le camp. Cependant deux solutions se dessinent encore, la première est un recours à l’aviation américaine avec des moyens importants pour détruire à la fois l’essentiel des canons et des voies de communication vietminhs (de 50 à 100 B. 29 sont nécessaires), l’opposition du Sénat américain empêche la chose. La seconde est l’envoi d’une mission depuis le Laos pour rompre l’encerclement. C'est cette option que les scénaristes Duval et Pécau mettent en scène dans la BD uchronique Jour J: Dragon rouge, 1954 Une frappe nucléaire américaine sauve la France à Diên Biên Phu et en plus c'est carrément une bombe atomique qui est envoyée.

Toutefois pour dégager le camp, il faut un minimum de troupe et avec une combativité conséquente ; la chose paraît impossible puis est quand même tentée au dernier moment si bien que les hommes de cette mission arriveront deux semaines après la chute de Diên Biên Phu.  

Ivan Cadeau offre cinq cartes pour comprendre les opérations, son discours est fluide et pointe adroitement les erreurs. Ces dernières sont dues au commandement et non au pouvoir civil, même si ce dernier n’a aucun regard critique sur les discours du premier. On est surpris par le contenu de l'introduction où on peut lire un discours quasi négationiste, à moins que l'on considère que "les buts fixés aux combattants français" étaient de se faire anéantir puisque l'auteur écrit que ces buts "ont bel et bien été atteints" et parle pour les Français de "succès stratégique". Et bien entendu, selon lui, les gouvernements ont pris prétexte de cette défaite (mot devenu donc ici brusquement synonyme de "succès stratégique") pour abandonner l'Indochine à un triste avenir. Heureusement qu'il n'y a que l'introduction qu'on peut se dispenser de lire quoiqu'elle porte un discours (trop connu dans certains milieux) qui a fait de Mendès-France, et pour la deuxième fois (la première c'était en 1940), un traître.   

 

Pour tous publics Peu d'illustrations

Octave

Note globale :

Par - 439 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :