Ecrire un avis

Les nouvelles z’aventures d’Oscar et Mauricette, Les disparus de Verdun

Les nouvelles z’aventures d’Oscar et Mauricette, Les disparus de Verdun
OREP 32 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "Mon Hitler chez les Lorrains"

Les personnages d'Oscar et Mauricette à destination du jeune public sont nés grâce à Régis Hector en 1999 sous forme d’histoire en bande dessinée   pour le jeune public.  Les disparus de Verdun étaient parus en 2003 et cette nouvelle édition de 2016 a été l’occasion de réviser les dessins et enrichir le scénario. Les textes sont depuis ce tome de Patrick Bousquet qui est l’auteur de romans de littérature de jeunesse traitant particulièrement de la Première Guerre mondiale et en particulier de la série Bleu.

L’action des albums d'Oscar et Mauricette (au nombre de seize à ce jour) se situe au présent, aussi ce récit là est-il présenté comme un rêve fait par les deux enfants. Comme à l’accoutumée, on est dans le domaine de l’enquête policière et on confie à nos deux jeunes héros le soin de trouver pourquoi deux soldats ont disparu en première ligne et on verra ultérieurement que les disparitions vont continuer.

On passe côté allemand où le général confie à un caporal au physique d'Hitler que la "Kolossale offensive" sur Verdun va être déclenchée et Hitler traduit cela en des mots reflétant bien son avenir. Pour qui connaît bien le futur de ce dernier, tout au long du récit nombre d’allusions sont très parlantes ; je reste assez sceptique sur la capacité du jeune lectorat à qui cet album est a priori destiné de les comprendre. La raison pour laquelle nos soldats ont disparu a trait avec la question du camouflage et on pourra trouver un motif proche de celui-ci dans le roman très illustré Les Godillots : Le Gourbi du sorcier paru en 2014 chez Bamboo. Cette série des Godillots se décline d’ailleurs aussi en BD.  

Deux remarques notables résonnent comme des tolérances pour cette fiction à destination de la jeunesse qui se joue du passé comme le fait un peu la série des Astérix. Tout d’abord Hitler n’a jamais connu Verdun car il s’est battu dans les Flandres et ensuite comme quasiment par tous les historiens (à l’exception de Thomas Weber dans  La Première Guerre mondiale d’Hitler) l’idée qu’Hitler fut caporal est avancée alors qu’il n’eut jamais que le grade de soldat de première classe. Nous comprenons bien que la première donnée est un motif de comique, de plus donnée prudemment comme élément d'un rêve, et que le scénariste n'ignore pas, dans ses grandes lignes, le parcours d'Hitler durant la Grande Guerre. On relève que pour 2017 est annoncé un nouveau volume Alerte rouge aux forts de Vaux et Douaumont, avec une action pour l’essentiel à notre époque.  

Accessible jeunesse Beaucoup d'illustrations

Zaynab

Note globale :

Par - 449 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :