Ecrire un avis

Douaumont, fort de guerre : la bataille de Verdun

Douaumont, fort de guerre : la bataille de Verdun
Oskar72 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "Tiens, tu l'as vu celui-là?"

En fait le fort de Douaumont est censé raconter la bataille de Verdun à deux jeunes vivants à notre époque, à savoir Emma et Antonin. On avait déjà rencontré ces deux enfants bien doués pour dialoguer avec les objets du passé liés aux guerres mondiales, puisqu’ils ont déjà discuté avec un bouton d’uniforme de poilu, un taxi de la bataille de la Marne et un casque de soldat de la Première Division Blindée datant de la Seconde Guerre mondiale.

Comme c’est l’ensemble de la bataille de Verdun qui est décrite, on évoque le commandant Raynal défendant le fort de Vaux tout en faisant l’’impasse sur le dernier pigeon qu’il lance avant que les soldats allemands n’arrivent. Cet animal est d’ailleurs prétexte à deux livres de littérature de jeunesse. Par ailleurs le récit n’oublie pas d’évoquer le cas de deux fusillés pour l’exemple (pages 42 et 43), à savoir les sous-lieutenants Henri Herduin (domicilié à Bagnolet au moment de la déclaration de guerre) et Pierre Millant (qui habitait aux Lilas en 1914).

Il est dommage que dans le dossier documentaire une page ne soit pas consacrée au cas général des fusillés pour l’exemple et au cas particulier de Henri Herduin et Pierre Millant (qui appartiennent à l’histoire de deux communes voisines de la Seine Saint-Denis crée au milieu des années 1960). On trouve par contre là des informations en particulier sur le système de défense initié par Séré de Rivières, la Voie sacrée et Pétain qui est présenté non seulement comme le vainqueur de la bataille de Verdun mais aussi le chef de l’État pour la période de 1940 à 1944 (notons que l’action antérieure de Nivelle à Verdun est évoquée dans le récit). Réussir à mettre rien qu’une photographie de 8x4 cm sur une page de 19x13,5 cm est une performance dont on aurait pu se dispenser. Notre titre "Tiens, tu l'as vu celui-là?" fait allusion à l'expression généralement employée par les poilus lorsqu'ils voyaient passer un obus. 

Accessible jeunesse Quelques illustrations

Zaynab

Note globale :

Par - 534 avis déposés - lectrice régulière

534 critiques
17/04/16
Le 11 juin 2016, un hommage à H. Herduin et P. Millant, à l'initiative de la LDH

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2015/08/du-11-juin-1916-au-11-juin-2016-h-herduin-et-p-millant-une-initiative-de-la-ldh.htm

http://www.gauchemip.org/spip.php?article912
534 critiques
17/04/16

Le soldat Viau, charcutier à Bagnolet, également fusillé pour l'exemple

http://librepensee37.free.fr/article%20Blere%20NR%2018%20Mai%202015.pdf
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :