Ecrire un avis

Comment vaincre le cancer islamiste? Une réforme profonde de l’islam est incontournable

Comment vaincre le cancer islamiste? Une réforme profonde de l’islam est incontournable
L’Harmattan 234 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "On trouve tout dans le Coran, comme à la Samaritaine"

Notre titre ne fait pas allusion à celle voilée des Évangiles mais au magasin parisien aujourd'hui disparu. L’ouvrage est intéressant mais passe beaucoup de temps en citations sur lesquelles les mouvements terroristes peuvent s’appuyer afin de légitimer leur combat meurtrier et en attendre des dividendes personnels positifs dans ce monde ou un autre. Ceci aura d’ailleurs vraisemblablement pour effet de laisser à de nombreux lecteurs, le souvenir d’un livre qui montre que les extrémistes islamistes n’interprètent guère le Coran ou les Hadiths mais que ces textes sont, dans leur essence,  porteurs de violence vis-à-vis des non croyants.

Bref pour le lecteur qui sait que le développement de la religion musulmane s’est fait par les armes et, qu’aussi bien au départ en Arabie que plus tard en Ifriqiya, l’imposer suscita de nombreux combats, il y aura un tri aisé entre ce qui relève de versets de circonstance et de textes proprement religieux. Certes au début on a des remarques intéressantes comme  celle de Soheib Bencheikh (Jean Roquevène aurait pu donner son nom) l’ancien grand mufti de Marseille qui dans la fin des années 1990 pouvait expliquer que le voile du temps de prophète était le moyen essentiel pour les femmes de préserver leur dignité. Ce qui lui faisait dire à l’époque (le pourrait-il encore vingt ans après sans susciter nombre de haines ?) que:

« Le voile de la musulmane, en France, c’est l’école laïque, gratuite et obligatoire. » (page 23)

Jean Roquevène voit la solution de renouvellement de l’islam dans la diffusion du soufisme, un courant spirituel de l’islam qui demande à son adepte un effort personnel bien différent que celui de respect de règles édictées il y a un millénaire et demi, règles entrant d’ailleurs souvent en contradiction avec certains versets. Si très ponctuellement,  Jean Roquevène rappelle que le mutazilisme, très influent chez les élites durant une période du califat des Abbassides, fut un courant de l’islam abordant la Révélation avec les outils de la raison, il ne développe pas l’idée que des personnes comme Soheib Bencheikh ont essayé de construire un islam libéral à la française respectant les lois de laïcité.

Pour tous publics

Benjamin

Note globale :

Par - 317 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :