Ecrire un avis

Une brigade nord-africaine pour le Reich

Une brigade nord-africaine pour le Reich
L’Histoire en partage 185 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Dans la carlingue, beaucoup de porte-flingues"

Cet ouvrage est sous-titré Pègre et ''Gestapo'' contre Résistance en France (mars-août 1944), il est disponible seulement sur commande en passant par histoire.partage@yahoo.fr ou à partir du site internet des éditions l'Histoire en Partage. L’action de cette brigade, composée pour une bonne partie de Nord-Africains (essentiellement des Algériens) se déroule dans le Pays de Montbéliard, le Limousin et la Dordogne. C’est pour ce dernier département que les interventions sont les plus détaillées par l'auteur et les plus nombreuses dans l'ensemble. Notons que dans le Doubs, il s’agit aussi de mettre fin aux sabotages dans l’usine Peugeot de Sochaux.

Envoyé dans les parties montagneuses ou simplement forestières de ces régions pour lutter contre les maquis, ce groupe de trois cent supplétifs passent l’essentiel de son temps à terroriser les populations locales des plaines ou plateaux. Ces hommes ont été recrutés en région parisienne parmi des personnes ayant déjà un casier judiciaire ou se trouvant sans emploi stable. Ce sont l’Algérien El Maadi ancien lieutenant Algérien El Maadi de l’armée française (militaire de carrière une dizaine d’années) et le Tunisien Ali Ouali (de son vrai nom Abdelaziz Belhassine) qui sont allés à la pêche de ces individus très largement payés.  

Ces hommes appartiennent à la bande de Bonny Lafont et ils ont été vêtis (contre une somme considérable) en une dizaine de jours par l’homme d’affaires d’origine juive moldave Joseph Joanovici. Cette Phalange est dirigée par Henri Lafon avec le grade de capitaine de la SS, l’adjoint est Pierre Bonny. Les cinq sous-lieutenants sont Paul Maillebuau, Charles Cazauba, Paul Clavié, Lucien Prévost et Alexandre Villeplane. Ce dernier, né à Alger en 1905, a été capitaine de l’équipe de France de football lors de la Coupe du monde de 1930. Il est condamné en 1934 à six mois de prison pour tentative d'escroquerie, pour une affaire de paris hippiques truqués. Henri Lafon rentré à Paris, c’est Alexandre Villeplane qui prend le commandement de ces hommes.

La troupe comprend également une vingtaine de sous-officiers français dont Abel Danos, Raymond Monange, Louis Haré, Jean Baptiste Chaves, Jean Sartore, Paul Victor, Jean Vinas, Jean Delchiappo, Mathieu Fioraventi, Jean Thilmont, Charles Fels, Eugène Slovenski. Abel Danos surnommé "le mammouth" fait parti ultérieurement du gang des tractions avec Pierrot le fou et échappera à toutes les recherches jusqu’en 1948. Raymond Monange, d’une famille originaire du nord de l’actuel département de la Corrèze mais né à Paris en 1913 et peintre en bâtiment dans ses jeunes années à Montreuil, prend la suite d’Alexandre Villeplane dans le commandement des opérations dans le centre-ouest de la France.

De nombreux éléments ont été recueillis également sur les hommes du rang qui étaient eux tous des Maghrébins, toutefois des Européens de la Carlingue viennent leur porter main forte. Notons que la Carlingue avant de mettre sur pied ces actions avec une brigade avait lutté contre la Résistance en particulier avec le démantèlement du réseau Défense de la France, l’action Funkspiel et une opération début septembre 1943 à Montbard. De très nombreuses illustrations, à la fois des individus et de leurs exactions sont présentes dans l’ouvrage.    

coup de coeur !

Pour connaisseurs Beaucoup d'illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 487 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :