Ecrire un avis

La Fayette, nous voici!

La Fayette, nous voici!
Fayard 198 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "En mémoire de La Fayette et pas pour la galerie"

Jean-Michel Steg en est à son troisième ouvrage sur la Première Guerre mondiale : il nous avait parlé des Français en 1914 et des Anglais en 1916. Son dernier livre est sous-titré Les marines américains à l’assaut du bois de Belleau, 6 juin 1918 mais son contenu est bien plus large. L’ouvrage commence par une traduction d’un extrait du poème Rendez-vous avec la mort du légionnaire américain Alan Seeger, nous en donnons ici une adaptation que nous préférons à celle fournie : 

« J’ai un rendez-vous avec la Mort

Sur quelque barricade âprement disputée,

Quand le printemps revient avec son ombre frémissante

Et quand l’air est rempli des fleurs du pommier.

J’ai un rendez-vous avec la Mort

Quant le printemps ramène les beaux jours bleus. »

Suit une préface de Jay Winter, professeur à l’université de Yale, dont certains relèveront l’hypothèse que ce sont les troupes américaines qui ont apporté en Europe la Grippe espagnole. Jean-Claude Delhez, auteur de Chars d’assaut: un siècle d’imposture, retiendrait lui sûrement ceci :

«  L’emploi des chars n’aura qu’un demi-succès sur le terrain défoncé et boueux du front occidental, transformant le tout récent Tank Corps en une artillerie fixe » (page 14).  

Dans l’introduction, l’auteur évoque dans quelles conditions les USA se mobilisent, d’une manière générale, pour faire face à un conflit où l’armée américaine est assez tardivement. Les trois premiers chapitres content la préparation, l’action et les conséquences de la bataille du bois de Belleau qui se déroule dans l’Aisne à côté de Château-Thierry  au début juin 1918. Elle s’inscrit dans le cadre du début de la grande contre-offensive alliée de 1918.  

Le quatrième chapitre revient sur l’état peu brillant des armées alliées au moment où les USA étaient rentrés en guerre ; on traite aussi de l’évolution de l’opinion américaine. Le désengagement d’une Russie antisémite favorise, chez nombre d’Américains, l’idée que les États-Unis entreront dans un noble combat. Le point suivant montre justement quelles circonstances vont progressivement favoriser la déclaration de guerre des États-Unis à l’Allemagne. On évoque page 105 le rôle de la banque Morgan, dont l’héritière est à l’origine du Musée de l’amitié franco-américain de Blérancourt dans l’Aisne.

Le chapitre huit développe l’idée que l’Allemagne fit bien des paris hasardeux sur la stratégie à adopter par rapport au blocus anglais. Le point suivant évoque en particulier la vision du général Pershing comme quoi les USA allaient sortir, dans ce conflit, les combats de la guerre des tranchées (page 133). Le chapitre dix montre bien que Ludendorff s’attend à ce que ses Sturmtruppen fassent des miracles en priorité face aux Britanniques en mars et avril 1918. Les soldats américains vont efficacement venir à la rescousse. La possession du village de Cantigny (dans le sud-est du département de la Somme) est un des enjeux entres troupes américaines et germaniques.         

Le sujet suivant constitue en l’évaluation de l’impact militaire de la victoire américaine au bois de Belleau et le chapitre d'après évoque les opérations militaires alliées dans les cent derniers jours de guerre. On nous conte, pages 168 et 169 l’exploit du sammy Alvin Callum York le 8 octobre 1918, sans nous en préciser le lieu, ce qui est regrettable. En fait on est là à Chatel-Chéhéry, une commune proche de Vouziers dans le département des Ardennes. L’impasse est faite sur l’emploi une quinzaine de jours plus tard, pour la première fois, des indiens dans les transmissions radios, ceci du fait que les Allemands sont incapables de traduire ce qui se dit. Le dernier chapitre est consacré aux négociations du Traité de Versailles et aux conséquences de sa non-ratification par les USA.   

Pour connaisseurs

Alexandre

Note globale :

Par - 312 avis déposés - lecteur régulier

441 critiques
01/09/18
Journée thématique De Verdun à Romagne : des Poilus aux Sammies
Avec Nicolas Czubak
13 octobre 2018 à 09:00 Mémorial de Verdun
371 critiques
10/10/18
"L’aide américaine dès 1917" EXPOSITION
Salle du rez-de-parvis de l’Ancien Collège à SEZANNE (MARNE)

Du 20/10/2018 au 18/11/2018
576 critiques
12/11/18
Trump absent au cimetière américain de Bois Belleau
https://actu.orange.fr/france/14-18-trump-au-cimetiere-americain-de-suresnes-pres-de-paris-CNT0000018oab7.html
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :