Ecrire un avis

Le Jour le plus meurtrier de l’histoire de France: 22 août 1914

Le Jour le plus meurtrier de l’histoire de France: 22 août 1914
Fayard255 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Joffre : un rossignol pour la bataille de Rossignol"

De nombreux ouvrages parlent de l’hécatombe subie par les armées françaises dans le Luxembourg belge, et en particulier les deux tomes rédigés par Jean-Claude Delhez. Dans Le Jour le plus meurtrier de l’histoire de France : 22 août 1914, l’auteur se concentre sur les raisons qui ont fait que 27 000 soldats français périssent sur l’ensemble des zones de combat. Quelles conséquences en tire-t-on des deux côtés ? On passe évidemment ensuite de guerre de mouvement à la guerre des tranchées, avec une toute autre vision du combattant.

Il est à noter que le chapitre 8, qui s’éloigne du sujet, n’est pas le moins intéressant. Vingt-cinq pages exposent les exactions des armées allemandes vis-à-vis des civils, non seulement dans la province belge du Luxembourg, mais en Chine en 1900 lors de la révolte des Boxers, et au Sud-Ouest africain en 1904 (on apprend au passage que le père de Göring y a été gouverneur général de 1885 à 1890).

Est livré cet extrait d’un discours de Guillaume II en direction des troupes partant pour l’Empire du milieu : « Aucun pardon ne sera accordé, aucun prisonnier ne sera fait. Ceux qui vous tombent dans les mains se retrouvent entre vos mains. Comme les Huns se sont fait un nom sous le règne d’Attila, […] que le nom de l’Allemagne devienne suffisamment connu en Chine pour qu’aucun Chinois n’ose à nouveau regarder un Allemand d’un œil torve ».

Octave

Note globale :

Par - 451 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :