Ecrire un avis

La Grande Guerre des civils (1914-1919)

La Grande Guerre des civils (1914-1919)
Perrin455 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Se pencher sur les poilus, c’est s’intéresser à six millions de Français, mais réfléchir sur la vie des civils, c’est interroger le sort de 36 millions de personnes."

Éric Alary présente l’ensemble des populations qui habite l’Hexagone dans ses frontières de 1914. Incidemment un mot est même dit sur les atrocités commises outre-quiévrain (page 126) afin de préparer à la compréhension de l’accueil des Belges (pages 151 à 157). L’ouvrage commence par évoquer la façon dont la mobilisation fut reçue, n’oubliant pas de signaler les mouvements autour des entreprises comme Maggi et les agressions dont sont victimes des gens d’origine germanique ou prétendus l’étant. Page 45, un extrait de Ceux de 14 est utilisé pour indiquer la surprise qui saisit nombre de Français, mêmes très cultivés, devant la déclaration de guerre. Un passage des Gardiennes d'Ernest Pérochon est donné:

« Elle songeait aux jeunes hommes partis à la guerre. Après la victoire, quand ils renteraient au pays, ils ne manqueraient point de demander :

- Qu’avez-vous fait de tout ce que nous avions laissé ? Femmes ! êtes-vous restées bonnes gardiennes chez nous ? Avez-vous entretenu le feu de nos maisons aimées ».

Outre les courriers échangés entre les poilus et leur famille, l’auteur utilise un certain nombre d’articles qui relèvent du reportage comme celui d’Edith Wharton intitulé Voyage au front : de Dunkerque à Belfort, de journaux intimes tenus par des civils dont celui d’Yves Congar en Ardennes, des documents des archives nationales (en particulier des rapports de préfet)… Il s’appuie également sur des ouvrages qui ont rassemblés des témoignages comme Allons enfants de la patrie de Manon Pignot. Beaucoup de pages sont consacrées aux régions occupées, non seulement pour citer quelques exemples d’atrocités allemandes, mais aussi de réquisitions, privations, déportations, exode de population… Le travail des femmes (dans tous les secteurs) et les conditions de réinsertion des anciens poilus sont bien mis en perspective.

Octave

Note globale :

Par - 352 avis déposés - lecteur régulier

352 critiques
15/09/17
L'adaptation du film Les Gardiennes sort le 6 décembre à Paris et un peu plus tard en province.
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :