Ecrire un avis

Ceux de 14

Ceux de 14
Flammarion954 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Un ensemble de romans sur la Grande Guerre"

L'ouvrage "Ceux de 14" de Maurice Genevoix regroupe depuis 1949 en fait quatre ouvrages différents: "Sous Verdun" , "Nuits de guerre" , "La boue" , "Les Éparges".

C'est ce dernier seulement qui est présenté ici par nous, l'action y court de janvier à avril 1915, c'est-à-dire la période où s'installe la guerre des tranchées. De plus avec l'hiver, c'est la saison la plus dure qui est évoquée. L'on sait qu'avec notre auteur, tous les noms ont été modifiés mais qu'ils renvoient à des personnes bien réelles. Le premier lecteur de ces lettres (réunies ensuite en un manuscrit) fut le directeur de l'École normale supérieure de garçons; il les lisait ensuite aux étudiantes de l'ENS de filles où il enseignait alors. Tous les jeunes hommes en âge de fréquenter l'ENS de la rue d'Ulm étaient mobilisés.

Le récit de "Ceux de 14 Les Éparges " se clôt donc sur la Meuse le 25 avril 1915 aux Éparges, le lieutenant Genevoix y est gravement blessé. Alors que "La boue" paraît en 1920, "Les Éparges "clôt le cycle en 1923.

Jean Norton Cru avait relevé la justesse des descriptions du vécu des poilus dès la parution de l'ouvrage. Incontestablement, nous avons ici une belle approche du vécu des poilus. Aussi lorsqu'il publia son ouvrage critique sur les témoignages de guerre en 1929, il mit en avant les mots de Genevoix.

« Qu'est-ce l'avenir pensera de cette précieuse pentalogie des Éparges que notre époque ignore ou feint d’ignorer ? … L’avenir se demandera par quelle aberration la génération qui a vu la guerre de 1914 n’a pas su distinguer dans son sein le plus grand peintre de cette guerre ». (page 25)

La préface de Michel Bernard, natif de Bar-le-Duc, et qui a fait une longue carrière de sous-préfet, situe bien les divers ouvrages regroupés ici les uns par rapport aux autres et par rapport à d'autres livres du même esprit.

Dans l'ouvrage "La Première Guerre mondiale pour les nuls", Jean-Yves Le Naour cite dix romans sur la Grande Guerre qu'il faut avoir lu. Parmi ces dix ouvrages présentés, on note l'absence de "Ceux de 14" de Maurice Genevoix. Pour le domaine francophone, l'auteur préfère recommander "Le feu" de Barbusse et "Les croix de bois" de Roland Dorgelès.

Pour connaisseurs Peu d'illustrations Plan chronologique

Adam Craponne

Note globale :

Par - 677 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :