Ecrire un avis

Frères d'un soir, Noël 1914

Frères d'un soir, Noël 1914
Milan 24 pages
1 critique de lecteur

Avis de Zaynab : "Tiens voilà du boudin, tiens voilà du boudin, pour les Belges y en aura aussi"

Il s'agit d'un petit ouvrage qui collectionne une vingtaine de citations d'une phrase pour chaque protagoniste autour de scènes de fraternisation qu'ils ont vécu dans les tranchées du front occidental à la Noël 1914 Elles sont fournies en quatre langues : flamand, français, anglais et allemand.

Ces fraternisations ont pris des aspects diverses et pour la Noël 1914, elles furent assez fréquentes, d'autres les évoquent comme Louis Barthas par exemple dans le secteur de Neuville-Saint-Vaast (non loin d’Arras):.

« Le lendemain 10 décembre en maints endroits de la première ligne les soldats durent sortir des tranchées pour ne pas s’y noyer ; les Allemands furent contraints d’en faire de même et l’on eut alors ce singulier spectacle : deux armées ennemies face à face sans se tirer un coup de fusil. La même communauté de souffrances rapproche les cœurs, fait fondre les haines, naître la sympathie entre gens indifférents et même adversaires. Ceux qui nient cela n’entendent rien à la psychologie humaine ». ("Les carnets de guerre de Louis Barthas , Tonnelier, 1914-1918". La découverte, 2013. Page 215)

Quelques informations sont fournies sur les acteurs, elles portent essentiellement sur leur profession d'avant et après-guerre, leur mort (lors de la Première Guerre mondiale ou ultérieurement). Leur origine géographique est précisé, bien que ce terme est particulièrement mal adapté pour ce qui est dit sur Marcel Laurentin. Ce dernier est donné comme vendéen, mais il est de Cholet situé dans le Maine-et-Loire. Les adultes, qui liraient ce livre, auraient aimé apprendre que Ménie Grégoire est la fille de Marcel Laurentin. Elle est l'enfant née au retour de la Grande Guerre puisqu'elle voit le jour en août 1919.

On a une photographie des quatre narrateurs, une précision sur le régiment où notre soldat se trouvait à la Noël 1914 (peu évidente à trouver pour un collégien et impossible à comprendre en-dessous de 11 ans), on aurait aimé, même pour un lectorat de jeunes, que fut précisé dans quel endroit ces hommes étaient à la fin de la Première année de guerre, sous forme d'une indication sur la ligne de front. On aurait pu montrer au lecteur à la fois que quasiment toute la Belgique est occupée et que par ailleurs le militaire belge et le militaire anglais étaient dans deux endroits forcément proches géographiquement. D'autre part des lecteurs pourraient découvrir que l'un des personnages a passé son Noël 1914 non loin de chez lui ; rappelons que neuf départements sont partiellement occupés par les Allemands durant la Grande Guerre : Nord, Pas-de-Calais, Somme, Aisne, Oise, Marne, Meuse, Meurthe-et-Moselle et Vosges. De plus les armées françaises se sont avancées dans ce qui fut et redeviendra le Haut-Rhin, mais qui est alors l'Alsace-Lorraine.

Cet ouvrage gagnerait à avoir sa place dans un centre de documentation de collège et il n'est pas sans intérêt pour sensibiliser les adultes à une réalité historique, celle des fraternisations, qui a été développée dans certaines fictions produites sur divers supports.

Accessible jeunesse Peu d'illustrations

Zaynab

Note globale :

Par - 540 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur L'Histoire de France pour les enfants .

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :