Ecrire un avis

Les soldats qui ne voulaient plus se faire la guerre, Noël 1914

Les soldats qui ne voulaient plus se faire la guerre, Noël 1914
Oskar64 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Christmas 1914 from Armentières"

Un soldat écossais Scott Blackwood d’à peine vingt ans est dans une tranchée près d’Armentières, à l’ouest de Lille en décembre 1914. Il nous raconte comment se déroule la fête de Noël pour lui ce jour-là, nous assistons donc à des échanges de présents et l’organisation d’un match de football. Le 26 décembre nous voyons comment progressivement le combat reprend. Lors de cette journée il aura sympathisé avec un soldat saxon et dans les dernières années de sa vie Scott Blackwood se met à revoir ces journées-là, il est pris d’un désir immense de retrouver Kurt Friedheim. Il y parvient alors que dans ces années soixante-dix ce dernier réside en RDA à Dresde, cet état étant le fruit de la Seconde Guerre mondiale et celle ville ayant été une des plus détruite par les bombardements alliés c’est l’occasion d’évoquer dans la fiction le conflit entre 1939 et 1945.

La partie documentaire est bien faite, on peut regretter toutefois que dans un même sujet soient mêlés fraternisation et refus de se battre avec une image des Mutineries de la Mer noire avec un commentaire qui porte à confusion. Les autres thèmes sont la mobilisation matérielle et idéologique (un dessin autour des mains coupées de Willette), les conditions de vie dans les tranchées, le bilan du conflit. Le courrier des soldats français sert à illustrer de nombreux sujets, celui de Gervais Morillon un Poitevin du 90e RI (casernement à Châteauroux) évoque une fraternisation entre soldats français et allemands le 12 décembre 1914 dans les Flandres très limitée à cette seule journée et en nombre d’hommes qui se rencontrent ; Gustave Berthier instituteur en Saône-et-Loire au moment de la déclaration de la guerre parle lui d’une trêve des poilus du 256e RI vers Lens avec les soldats d’en face sans rencontre amicale des hommes. La plupart des précisions sont de nous, elles auraient gagné à être proposées afin que les jeunes lecteurs trouvent un homme ou un fait qui leur soit proche géographiquement. Parmi les nombreuses lettres de poilus un courrier d’un Corrézien fusillé à la mi-décembre 1914 à Fontenoy (Aisne), mais non comme indiqué à Vingré dans le même département au début du même mois.

En accompagnement il existe à côté de cet ouvrage un dossier pédagogique de 107 pages qui a été conçu par Catherine Le Quellenec pour des classes du cycle III, il a été édité en 2007.

Octave

Note globale :

Par - 452 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :