Ecrire un avis

Les amants maudits de Spirit Lake

Les amants maudits de Spirit Lake
De Borée 450 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Crisse de vipère lubrique !"

En Europe, comme au Canada, les ressortissants d’un pays ennemi furent internés au cours du mois d’août 1914. Dans ce dernier pays, nombreux étaient les ressortissants de l’Autriche-Hongrie et la plupart d’entre eux étaient des Ruthènes (ou Ukrainiens occidentaux), on peut évaluer, au moment de la déclaration de guerre, leur nombre à 250 000. Ceci bien que les premiers ne soient arrivés qu’en 1891. Ces territoires orientaux de la double-monarchie , en gros la Galicie, furent très largement attribués à la Pologne et marginalement à la Tchécoslovaquie et à la Roumanie à la fin de la Première Guerre mondiale ; toutefois l’URSS s’empare de cet espace, qui n’avait donc jamais été partie prenante de l’empire des tsars.

Une partie de ces populations suspectes d’avoir des sympathies pour leur état d’origine furent internés dans le camp de Spirit Lake qui est à huit km à l’ouest de la ville d’Amos en Abitibi au  Québec, on est à 400 km au nord d’Ottawa, la capitale fédérale. Vingt-quatre camps ont été alors érigés à travers tout le Canada pour y détenir les 8 579 individus. Du 13 janvier 1915 au 28 janvier 1917, ce sont 1 350 détenus (dont marginalement des femmes et des enfants) qui séjournent à Spirit Lake. Cette tragédie a donné lieu à déjà quelques ouvrages tant en littérature de jeunesse que de livres pour les adultes.

Le roman Les amants maudits de Spirit Lake a été traduit en ukrainien. Un évènement dans le récit de Claire Bergeron vient pimenter dramatiquement une situation déjà douloureuse puisqu’un meurtre se produit dans ce camp. Or cet assassinat est mis sur le compte d’Alexandre Lavallière le fils de l’épicier qui ravitaille le camp car il est soupçonné d’avoir tué cet homme parce que ce dernier était le mari de sa maîtresse. Toutefois les choses sont complexes car celle-ci , Alyona Loveneck d’origine ruthénienne, avait fait un mariage blanc. Elle se fait traiter en particulier de "vipère" par la mère d’Alexandre Lavallière. L’intrigue, basée essentiellement sur le sort d’Alyona Loveneck (elle accouche d’ailleurs d’un enfant qui lui enlevé), est très riche et bien agencée.   

Un extrait: 

"Pendant qu'elle cherchait un sens à sa vie d'immigrante sans le sou, le monde autour d'Alyona n'avait donc pas cessé de tourné. Des gens riaient encore et s'amusaient sans se soucier des combats qui faisaient rage de l'autre côté de l'Atlantique. Dans ses pensées, les yeux gris d'Alexandre se superposaient au regard mouillé de son petit frère qui hantait son esprit."

idé cadeau

Pour tous publics Aucune illustration

Adam Craponne

Note globale :

Par - 647 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :