Ecrire un avis

Le père turc

Le père turc
Glénat 115 pages
1 critique de lecteur

Avis de Octave : "Atatürk reviens, ils sont devenus fous"

L’ouvrage est sous-titré À la recherche de Mustapha Kemal. Bien que non datée formellement, l’action se situe durant l’année 2015 qui précède celle de la répression de la tentative de coup d’état réprimée férocement par Erdogan. On voit mal un million de personnes défiler dans les rues aujourd’hui en Turquie pour demander le respect de la laïcité et de l’héritage culturel de Mustapha Kemal (illustrations pages 93-94).

L’héroïne Afife, professeur d’université en Turquie, est francophile. Elle se rend en banlieue  parisienne, en venant de Lyon, puisque l’on voit apparaître la statue de Louis XIV située place Bellecour à Lyon.  Elle y rencontre quelqu’un de sa famille éloignée ou une amie. Celle-ci lui confie qu’elle élève le fils, non reconnu par son père, d’une de ses filles qui vit en Allemagne et qui s’est mariée ultérieurement avec un autre homme.

Cet adolescent est tombé sous l’influence des islamistes et est déscolarisé depuis six mois. Afife décide d’emmener le jeune en Turquie et de lui faire découvrir la vie de Mustapha Kemal. On peut imaginer que c’est le jeune qui met en image la partie  des évènements qui concerne Atatürk. Ces derniers nous sont présentés insérés dans le récit qui raconte le séjour d’Afife  en Turquie, puis en France puis de nouveau en Turquie.

La protection que Mustapha Kemal et son successuer à la présidence accordèrent à des universitaires juifs allemands est rapportée et c’est l’occasion d’évoquer Albert Einstein qui sollicita le chef de l’État turc d’agir en faveur de ceux-ci. On se reportera, pour en savoir plus, à l’ouvrage Exil sous le croissant et l’étoile.

Par ailleurs la tragique expédition des Dardanelles pour les Français et Anglais est largement développée (pages 35-42 et 48-49) et la Guerre gréco-turque de 1919-1922 est mise en images (avec ses répercussions dur le gouvernement du pays) pages 55 à 61. Il est rappelé que les Turcs jugèrent eux-mêmes les principaux responsables des massacres des chrétiens et les condamnèrent (page 74) ce qui est largement occulté par les gouvernements turcs actuels.  

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Octave

Note globale :

Par - 428 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :