Ecrire un avis

Le chant de Smyrne

Le chant de Smyrne
L’Harmattan367 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Un drame majeur en Asie mineure"

 

Il s’agit d’un roman historique sous-titré "Il y a cent ans, la fin tragique de la Perle du Levant". La famille de l’ancien Premier ministre Balladur est originaire de Smyrne (Izmir aujourd’hui) ; elle s’y est installée en venant d’Arménie et à la fin du XVIIIe siècle, ils deviennent protégés français. À l’âge de six ans, en 1935, il quitte avec ses parents Smyrne.

Après la défaite des empires centraux, l’empire ottoman est septembre  1922. Après l’entrée des troupes turques, la ville très majoritairement dépecé et l’armée grecque occupe Smyrne de la mi-mai 1919 à début peuplée de chrétiens (arméniens ou grecs) est livrée au pillage puis subit un incendie. Ce n’est que quinze jours plus tard que les habitants et réfugiés chrétiens sont évacués par des bateaux grecs.

Le récit démarre en 1974 lorsqu’un couple d’Athéniens apprend que Chypre a connu u coup d’état qui a entraîné l’intervention turque ; ce nouvel antagonisme entre Grecs et Turcs amène les deux personnages à se rappeler en quelles circonstances ils durent vivre le siège de Smyrne puis ils furent évacués un demi-siècle plus tôt.  Elle était d’origine grecque et lui était issu d’une famille arménienne. Toutefois ce n’est pas fini des complications et un secret de famille plane autour de l’un des deux protagonistes principaux.  Un plan de la ville et des photographies d’époque sont proposés.

Pour connaisseurs Quelques illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 271 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :