Ecrire un avis

1936, Le Front populaire en Limousin: Mémoire ouvrière en Limousin

1936, Le Front populaire en Limousin: Mémoire ouvrière en Limousin
Les Ardents éditeurs 224 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Pain mais pas de châtaignes, paix les fers de lance du pacifisme de la Première Guerre mondiale font l’impasse sur le fascisme, liberté mais pas trop pour les femmes"

Une chronologie des évènements nationaux concernant l’histoire du mouvement ouvrier entre 1920 et 1938 puis une introduction  permettent de comprendre dans quelle atmosphère générale se développe le Front populaire. Vu la faiblesse des radicaux en Limousin et l’ambiguïté de leur position par rapport au Front populaire (Queuille récemment élu sénateur et un député radical Chambonnet sera élu, avec les voix de droite, à Aubusson contre le socialiste sortant), c’est l’état des forces socialistes et communistes qui est largement étudiée.

La droite est quasiment absente en Limousin et, l’ouvrage ne le dit pas, il faudra attendre  mars 1939 pour que Ernest Sourioux du Front paysan (mouvement agrarien avec Dorgères et Le Roy Ladurie) soit élu. Toutefois le mouvement des Croix-de-Feu, soutenu par les porcelainiers Haviland) sont présents et à Limoges fin 1935 certains d’entre eux tirent sur une contre-manifestation. Les communistes ne retrouvent pas en Haute-Vienne le siège de député que le médecin Jules Fraissex avait occupé de 1928 à 1932 mais ont un député en Corrèze en la personne de Marius Vazeilles (dont on peut voir les collections archéologiques à l’abbaye Saint-André de Meymac).  

 

Les conditions de vie des ouvriers et des paysans au début des années 1930 et les répercussions des grèves de 1936 ainsi que des mesures agricoles sont largement développées. Si la place des étrangers dans l’univers limousin a droit a un chapitre entier, le cas spécifique des exilés espagnols fait l’objet également d’un chapitre autonome. Les loisirs, la culture et l’évolution de la place des femmes fo,t l’objet d’études particulières.Ceci permet d’apprendre en particulier les origines corréziennes de l’ancienne institutrice périgourdine Suzanne Lacore qui est une des trois femmes membres du gouvernement de Léon Blum à une époque où les femmes n’ont pas le droit de vote et d’évoquer certaines aviatrices.

Notre titre rappelle que le slogan du Front populaire était "Pain, paix et liberté". La recherche iconographique est époustouflante, à côtés des photographies de personnes mais aussi de documents (comme une fiche individuelle de chômeurs) on propose de nombreux dessins de presse (souvent d’un contenu hostile aux forces de gauche). L’anniversaire des 80 ans de l’arrivée au pouvoir du Front populaire  a donné lieu à la parution de quelques ouvrages essentiellement centrés sur l’univers de la région parisienne, il faut se réjouir de cette vision d’évènements en province. Il faut dire que le Limousin est alors une région phare de la gauche française.  

Pour connaisseurs Beaucoup d'illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 677 avis déposés - lecteur régulier

261 critiques
31/05/17
La porcelaine fait sa pub exposition à la Maison du patrimoine de Saint-Yriex-la Perche (87) du 10 juin au 17 septembre 2017
http://www.tourisme-hautevienne.com/manifestations/manifestations-artistiques-et-culturelles/expositions/constellation-porcelaines-maison-du-patrimoine-la-porcelaine-fait-sa-pub-27523
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :