Ecrire un avis

Un maillot pour l’Algérie

Un maillot pour l’Algérie
Aire Libre 136 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "C'est nous les Algériens qui voyageons au loin"

Paru dans la collection pour adultes Aire Libre appartenant à l’éditeur Dupuis (qui a une image très largement porté par des titres destinés à la jeunesse), cet album apporte une belle pierre tant à l’histoire du football qu’à celle de la lutte pour l’indépendance de l’Algérie.

En effet en 1958 le FLN incite une douzaine de footballeurs, alors français musulmans, à quitter les clubs de métropole où ils jouent afin de constituer l’équipe de football de l’Algérie. Évidemment la FIFA ne reconnaît pas cette formation puisqu’elle se revendique d’un état qui n’existe pas à l’époque. Ce n’est que quatre ans plus tard qu’il obtiendra sa reconnaissance.

Après avoir évoqué les Massacres de Sétif en 1945 puis vu les conditions d’exfiltration des joueurs, on suit ces derniers dans leurs tournées dans l’ensemble des pays communistes (aussi bien le bloc soviétique, que la Chine ou la Yougoslavie par exemple) où ils ne rencontrent souvent des grands clubs rattachés à une ville et ponctuellement une équipe nationale. Ces matchs servent à nourrir la propagande du FLN, mais sûrement pas autant que le discours quasi dithyrambique du scénario, pourrait le laisser croire. Les conséquences de cette errance sur la vie privée de certains des joueurs prend une place non négligeable.

Dans le récit, on rappelle que Ben Bella fut un joueur de l’Olympique marseillais ; dans le dossier documentaire on aurait pu préciser dans quelles conditions ce court passage du premier leader de l’Algérie indépendant se fit sous le maillot de cette équipe méridionale. Toutefois cela n’obture en rien la grande qualité de la vingtaine de pages destinées, en complément du récit, à apporter des documents et des informations sur le football algérien d’avant l’indépendance.       

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 497 avis déposés - lecteur régulier

497 critiques
22/02/17
Vendredi 24 février 18H30 étage -1, Espace Niemeyer, Paris 19e, métro Colonel Fabien, soirée autour de la mémoire du militant communiste algérien Fernand Iveton, condamné à mort et exécuté en février 1957.
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :