Ecrire un avis

Je découvre La Roche-sur-Yon et ses environs

Je découvre La Roche-sur-Yon et ses environs
Geste56 pages
1 critique de lecteur

Avis de Ernest : "La Roche-sur-Yon la ville de Napoléon"

Depuis qu’à côté de la statue de Napoléon, inaugurée sous le Second Empire, voisinent les animaux mécaniques qu’aurait pu rencontrer Napoléon Bonaparte en Égypte, la ville de La Roche-sur-Yon est devenue un lieu de visites. Non seulement au mois de juin, on rencontre des classes des villages du département qui font à cette occasion leur sortie de fin d’année mais aussi des touristes de mai à septembre. Bref pour l’estivant, la Vendée est devenue le département des animaux mécaniques exotiques, à côté des plages et du Puy-du-Fou.

L’ouvrage se devait de développer sur la ville napoléonienne et elle le fait à travers les bâtiments construits à cette époque (en pisé pour certains) et ceux finis ou faits tout au long du XIXe siècle dans le style napoléonien. C’est le cas de l’Église Saint-Louis achevée en 1829. L’ouvrage ne le signale pas mais dans celle-ci on a un vitrail où on voit quelques notabilités religieuses et parlementaires catholiques promettre au printemps 1917 de consacrer une nouvelle église au Sacré-Cœur de Jésus si Dieu accorde la victoire aux armées françaises. Ces dernières étaient alors fort mal en point… L’église du Sacré-Cœur ne sera inaugurée qu’en 1951 dans un style néo-byzantin.

À côté des monuments et bâtiments sont évoqués des personnages célèbres, en rapport avec la cité, dont Benjamin Rabier (créateur du premier dessin de la Vache qui rit et de nombreux personnages  dont Gédéon). Sont assez longuement présentées deux femmes: Cécile Sauvage une poétesse née à La Roche-sur-Yon en 1883 (mère d'Olivier Messaiaen un compositeur) et Céleste Bulkeley une des amazones combattant auprès de Charette pendant les guerres de Vendée.

Notons qu’une association milite pour voir reproduite les trois statues de personnages que le gouvernement de Vichy fit enlever ; leur métal profita aux Allemands qui une fois la moisson faite menacèrent de fondre les cloches (ce qu’ils firent en Belgique). Vichy préféra garder les cloches et donna les métaux issus des statues. À La Roche-sur-Yon peut-être verra-t-on dans les années à venir le général napoléonien Travot (qui arrêta Charette et réprima avec succès l’insurrection vendéenne de 1815) , l’artiste Paul Baudry et Sébastien Luneau député laïc du département qui assura le développement de l’enseignement laïc. Enfin pour ce dernier ce sera plus difficile, si le contexte municipal actuel perdurait au-delà de 1920…  Soulignons que l’illustration occupe plus de la moitié de la surface de l’ouvrage et que les photos autour du haras sont nombreuses.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Ernest

Note globale :

Par - 182 avis déposés -

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :