Ecrire un avis

Après Marignan, la paix perpétuelle entre la France et la Suisse 1516-2016

Après Marignan, la paix perpétuelle entre la France et la Suisse 1516-2016
Société d’histoire de la Suisse romande685 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "La Suisse construit aussi son identité au regard de la France"

Ce sont les actes des colloques tenus en septembre 2016 à Paris et novembre 2016 à Fribourg en Suisse. La défaite de Marignan en 1515, dans la plaine du Pô, des Suisses face aux Français est suivie de la signature à Fribourg, le 29 novembre 1516 de l’acte de paix perpétuelle entre les deux pays. Il faudra que la Révolution décide d’exporter ses valeurs en 1798, avec l’invasion des troupes du Directoire, pour que la Confédération helvétique et la France soient de nouveau en conflit.

 

Les textes ne portent pas que sur le XVIe siècle et des contributions évoquent aussi les XVIIe, XVIIIe, XIXe et XXe siècle. Quelques rares textes sur la petite trentaine sont en allemand. Le texte du traité est reproduit et explicité.

 

Les réflexions portent sur divers sujets comme les conséquences du traité pour le Tessin (alors pays sujet), le coût de la paix pour le Milanais temporairement aux mais de François Ier,  l’image des soldats suisses durant les Guerres d’Italie, les combattants suisses au service de la France de Louis XI à François Ier, les qualités de manœuvre et de discipline des troupes suisses, les avantages largement contestés des marchands suisses dans le royaume de France, les relations économiques entre la France et la Suisse au XVIe siècle, l’analyse de Machiavel sur la puissance de la Confédération helvétique,  divers conséquences du traité de 1516, les lieux de mémoire liés à la bataille de Marignan et le Traité de Fribourg.

 

Pour d’autres périodes, on trouve en particulier des contributions en particulier sur la présence de professeurs français à l’Université de Fribourg (située dans un canton fer de lance du catholicisme suisse), les ambassadeurs du roi de France dans le canton catholique de Soleure pierre angulaire du recrutement des mercenaires, la nécessité d’expliquer aux Suisses la politique étrangère de Louis XIV, les troupes suisses du Roi-soleil,  l’attitude des cantons et des troupes suisses (au service de la France)  lors de l’épisode de la Fronde, les conséquences en Suisse des guerres de religion, la tutelle exercée par la France sur la République helvétique, les pressions de celles-ci pour que les émigrés ne soient pas autorisés à résider dans les cantons.    

 

Pour tous publics Aucune illustration

Adam Craponne

Note globale :

Par - 647 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :