Ecrire un avis

Une histoire de la Suisse

Une histoire de la Suisse
ALPHIL545 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Nom de Bleu, tous les drapeaux du monde sont rectangulaires, sauf ceux de la Suisse, du Népal et du Vatican"

Voilà un ouvrage de synthèse sur l’histoire du pays des Helvètes, une tâche fort difficile tant ce pays a construit son histoire à partir de légendes. Les illustrations sont limitées à une dizaine de cartes, toutes fort intéressantes et en particulier la première qui montre tant les limites entre l’ancien royaume de Bourgogne et le duché de Souabe,que les possessions des Habsbourg et de la Maison de Savoie autour de 1250. Par contre un index des noms de personne aurait été souhaité.

L’ensemble s’interroge sur les étapes de construction de ce pays. Ce qui amène à retrouver les origines de la Suisse, le Pacte de 1291 étant d’ailleurs un document que les historiens datent de 1309, l'année de l’assassinat du roi Albert Ier de Habsbourg, mais 1291 avait une portée politique fort intéressante. Rappelons que selon la légende Guillaume Tell tue le bailli Gessler en 1307. Il est particulièrement exaltant de suivre les répercussions de la Révolution française sur l’organisation territoriale et administrative du pays des Helvètes. Quasiment à un bout de la frise chronologique, de nombreuses pages sont consacrées à l’attitude de la Suisse par rapport aux demandes de l’Allemagne nazie.  

Alors que la Belgique sombre dans les querelles communautaires, la Suisse ne se pose pas du tout les mêmes questions même si pour le chef de l’UDC un authentique Suisse est alémanique et protestant, suivant en cela les traces de son grand-père le pasteur Eduard Blocher, germanophile passionné. L’auteur réfléchit sur la nature du pouvoir fédéral et cantonal aujourd’hui et l’avenir de la Suisse.

Peu d'illustrations

Adam Craponne

Note globale :

Par - 631 avis déposés - lecteur régulier

304 critiques
12/10/16
Capitulation de Genève le 2 juillet 1782, assiégée par les armées française, sarde et bernoise. Ces dernières mettent fin à la Révolution de Genève inspirée par les idées de Jean-Jacques Rousseau et le patriarcat récupère ses droits alors que les patriotes émigrent.
631 critiques
20/12/17
En 1814, Alexandre alors Tsar de Russie rendit visite avec son frère le Grand Duc Constantin et le reste de la famille impériale à de La Harpe dans la propriété de ce dernier au Plessis-Robinson et celui-ci obtint du monarque la reconnaissance de la liberté du canton de Vaud vis-à-vis du canton de Berne.
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :