Ecrire un avis

Saint Nicolas de Flue

Saint Nicolas de Flue
Ad Solem2017 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "Les cantons suisses, à eux tous réunis, ont une quinzaine de saints patrons, mais la Confédération helvétique n’en a qu’un Nicolas de Flue"

Notons que Lucerne a pour patron saint Léger, qu’Appenzell Rhodes-Intérieures a saint Maurice, que Bâle a saint François d’Assise, Genève saint François de Sales et  Obwald évidemment saint Niklaus von Flüe. Tous ont un ouvrage, présenté sur ce site, qui leur est consacré. Le récent canton du Jura, pourtant de culture très catholique, n’a pas de saint patron ; pourtant il a à sa disposition Saint Himier originaire de Porrentruy et né en 570.  

À la naissance de Niklaus von Flüe la Confédération helvétique compte huit cantons et, à sa mort elle a en a deux de plus, à savoir Soleure et Fribourg. Niklaus von Flüe (en français Nicolas de Flüe) est directement lié à cet agrandissement de la Suisse et il évité ainsi en 1481 l’éclatement du pays entre les quatre cantons ruraux et les quatre cantons urbains. Cette cohésion permit aux cantons de battre les Habsbourg en 1499 et de se trouver délier de toutes obligations envers l’Empereur du Saint Empire romain germanique.  

 

Illustration absente de l'ouvrage

Nicolas de Flüe est né en 1417 dans une famille paysanne d’Obwald. De 1440 à 1444, il a participé comme officier à la lutte contre le canton de Zurich, qui s'était rebellé contre la Confédération. Après la guerre, il épousa Dorothea Wyss, avec qui il avait dix enfants. Il a vécu comme un paysan aisé et il devint conseiller de son canton et juge de 1459 à 1468.

En octobre 1467, Nicolas de Flüe a laissé sa famille, avec le consentement de sa femme, pour devenir ermite. À sa mort en 1487, l’évêque de son diocèse demanda que ceux qui l’avaient connu apportent des témoignages sur lui. Par ailleurs une vingtaine de pages dans cet ouvrage porte des relations de visites que lui firent diverses personnes et en particulier l’humaniste alsacien Pierre Schott chanoine de la cathédrale de Strasbourg. Des documents épitolaires de sa main ou lui étant adressés sont aussi présents.     

Son aura demeura-t-elle que Luther et son disciple le Croate Matthias Flacius Illyricus en firent un dénonciateur des abus de la papauté (ce qu’il ne fut pas), vantèrent les qualités de ce laïc en les opposant aux dérives de nombre de clercs et soulignèrent qu'il était contre le mercenariat.

Cet ouvrage est sorti au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et il était fort judicieux de le rééditer en 2017, année qui marque le six centième anniversaire de la naissance de Nicolas de Flüe. Il est à noter que pour renouveler le contenu du jeûne, certains Suisses, dont Priscille Hunziker ont décidé de se priver pendant une semaine de l’outil informatique à usage personnel.

Pour tous publics Aucune illustration

Benjamin

Note globale :

Par - 253 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :