Ecrire un avis

La première invasion du Portugal par l’armée napoléonienne (1807-1808)

La première invasion du Portugal par l’armée napoléonienne (1807-1808)
Economica 332 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Des Français au service d’Espagnols désirant annexer le Portugal?"

La première invasion napoléonienne du Portugal a un lien avec le blocus continental, en effet Lisbonne a le choix entre l’appliquer et se faire prendre nombre de ses colonies par les Anglais ou ne pas le suivre et subir une invasion par les armées napoléoniennes. Toutefois  cette première présence française (Napoléon enverra des troupes en trois occasions) se fait au départ avec le fort appui de troupes espagnoles.

Le général Junot à la tête de 25 000 hommes entre au Portugal en suivant la vallée du Tage et 115 000 soldats espagnols opèrent en divers endroits. Il y a l’idée de partager le Portugal en trois : le nord à l’ancien roi d’Étrurie Charles-Louis de Bourbon (Napoléon vient d’annexer son royaume à l’Empire français), le sud pour Godoy (principal conseiller du roi d’Espagne de l’époque) et on verrait plus tard ce que deviendrait la partie centrale avec Lisbonne qui serait administrée par la France en attendant un autre sort. En échange de ces agrandissements, la France gagnerait sur l’Espagne les villes de Fontarabie et de Pasajes toutes deux sur la côte du Pays basque espagnol.

Bataille de Vimeiro le 20 août 1808 (image absente de l'ouvrage)

Toutefois rien ne se passe comme prévu car les conditions climatiques déciment en partie les troupes françaises, les armées portugaises sont certes vaincues mais le peuple portugais se lève massivement contre les armées napoléoniennes, bientôt relayé par les Espagnols dans leur propre pays, les troupes espagnoles au Portugal se retournent conte les Français et celui qui plus tard sera appelé le duc de Wellington se fait la main sur les troupes françaises qu’il bat à Vimeiro le 20 août 1808. Si le général Junot arrive à négocier des conditions fort avantageuses d’armistice qui permettent un rapatriement de ses troupes de France, des généraux anglais passent en conseil de guerre pour ne pas avoir exploité cette victoire de Vimeiro et laisser les Français revenir dans leur pays.

Napoléon n’a pas compris qu’il peut battre des armées ennemies mais pas des peuples et va se fourvoyer dans le bourbier de la Campagne de Russie et celui de la Guerre d’Espagne.  Sans cette invasion du Portugal, pas de révolte hispanique car ce qui motive cette dernière c’est la présence de plus en plus massive de troupes françaises alliées dans le pays qui amène l’Empereur à se mêler du conflit entre Ferdinand et Charles IV.

Il enverra de nouveau des troupes françaises au Portugal en 1809 et 1810-1812 avec un égal insuccès et au début octobre 1813 des armées alliées avec Anglais, Espagnols et Portugais franchissent les Pyrénées, six mois avant la première abdication de Napoléon. Last but not least, les souverains du Portugal (la reine et le régent) partent au Brésil, la première marche vers l’indépendance de dernier est franchie.

Pour connaisseurs Peu d'illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 313 avis déposés - lecteur régulier

313 critiques
01/12/18

Le Prix de la Fondation Napoléon 2018 - Premier Empire décerné le 04/12/2018 à Natalia Griffon de Pleineville pour La première invasion du Portugal par l’armée napoléonienne (1807-1808)
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur Le Portugal .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :