Ecrire un avis

Bétail humain : la traite des femmes et des enfants en Indochine et en Chine du sud

Bétail humain : la traite des femmes et des enfants en Indochine et en Chine du sud
Connaissances et savoirs420 pages
1 critique de lecteur

Avis de Adam Craponne : "Qui saurait courber l'hameçon à la mesure de la bouche du poisson ?"

"Mon fiancé chinois" de Laure Garancher est une BD parue chez Steinkis en 2013 qui, par la fiction, montrait que devant un surplus de population masculine d’une trentaine de millions certains Chinois vont actuellement chercher leur future épouse dans un pays limitrophe et il s’agit souvent du Vietnam. Par ailleurs Isabelle Attané, dans "Au pays des enfants rares, la Chine vers une catastrophe démographique" montre de manière scientifique les causes et les conséquences de la démographie chinoise.

Il se trouve que ce phénomène existait déjà il y a un siècle à côté de formes d’esclavage tant dans l’Indochine française que pour le sud de la Chine. Sont présentés ici divers textes dont une bonne part sont tirés des recherches d’André Baudrit né en 1896 près de Saintes (alors en Charente-Inférieure), arrivé en Indochine en 1926 comme surveillant au lycée de Saigon, il devient rapidement professeur en Indochine et ne rentre qu’en 1946 en métropole pour y terminer sa carrière. Toujours au sujet de ces colonies françaises d’Extrême-Orient, huit textes parus de 1863 à 1939 sous des signatures diverses. L’ensemble de toutes ces études permet d’avoir un panorama sur un des questions, certes diverses mais liées. Ce sont le commerce d’enfants, l’esclavage, la prostitution, l’engagement pour dettes, la vente d’enfants aux génies puis le don de jeunes aux étrangers. En filigrane se pose la question du rôle de la colonisation dans la répression ou la tolérance de ces phénomènes.

Un ouvrage "Child slavery in Hong Kong ; the mui tsai system" est un ouvrage publié en 1930 à Londres, il traite de certaines formes d’esclavage des enfants à Hong-Kong. Trois textes d’auteurs contemporains à notre époque essaient d’éclaire la question sur la longue durée, y compris les trois routes actuelles qui amènent des futures épouses vietnamiennes en Chine, Taiwan et la Corée. Ces chercheurs sont Pierre Le Roux (ethnologue, docteur de l'Ėcole des hautes études en sciences sociales, spécialiste de l'Asie du Sud-Est et fondateur de l'Observatoire international sur l'esclavage et la traite humaine) et Nicolas Lainez (ethnologue, doctorant à l'Ėcole des hautes études en sciences sociales et au laboratoire d'anthropologie sociale).

"Qui saurait courber l'hameçon à la mesure de la bouche du poisson ?" est un proverbe vietnamien.

Pour connaisseurs Aucune illustration Plan thématique

Adam Craponne

Note globale :

Par - 682 avis déposés - lecteur régulier

682 critiques
21/11/14
"De la traite des femmes au Vietnam : comprendre le trafic humain à la frontière sino-vietnamienne" http://redtac.org/asiedusudest/2014/11/05/de-la-traite-des-femmes-au-vietnam-comprendre-le-trafic-humain-a-la-frontiere-sino-vietnamienne/
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur L'esclavage .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :