Ecrire un avis

Vietnam : 2, Le réveil du bouddha

Vietnam : 2, Le réveil du bouddha
Treize étrange 48 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Un voyage au bout de l’enfer vers Bouddha avec des yottalitres de sang versé"

En fait ici le Vietnam est prétexte à une suite d’aventures loufoques sur fond d’aventures gores à la Indiana Jones. La communication parle d’un récit entre "Platoon" et "Indiana Jones", nous sommes très réservés sur la comparaison avec le film.  Ou alors on serait dans une parodie de "Platoon" au niveau de l’hécatombe. Les deux séries de BD proche sont pour la mise en page la série "Les innommables" de Conrad et Yabb et pour le côté gore la série "Polstar" de Jean et Simon Léturgie, toutefois ici le graphisme a des connotations plus réalistes que dans les deux séries précédentes.

Il s’agit d’une très bonne BD de divertissement, on serait plus dans une BD humoristique autour de Guerre du Vietnam, comme à notre avis, jusqu’à présent il n’en a jamais été fait  des deux côtés de l’Atlantique, un peu dans l’esprit des "Pieds Nickelés s’en vont en guerre" de Forton. Contrairement aux BD satiriques ungerground autour de ce conflit, évoquées dans "La guerre dans la BD" de Mike Conroy (chez Eyrolles) ou "Une aventure rocambolesque de Vincent Van Gogh : La Ligne de front" de Manu Larcenet,  "Vietnam : le réveil du bouddha" ne porte aucun message.

Mitsy Panama est une journaliste américaine qualifiée de "pacifiste" dans cette guerre mais elle tue (parfois en égorgeant) plus que la moyenne des autres personnages. Elle a pressenti, dans le premier volume, que derrière une patrouille américaine disparue dans la forêt tropicale se cachait un mystère. Dans des conditions rocambolesques, en s’opposant à des hmongs,  les survivants de cette section s’emparaient en pleine jungle, d’une statue de bouddha géant.

Cette dernière est aussi convoitée par les services spéciaux américains (le FBI mais un peu plus de culture  aurait plutôt fait parler de la CIA), un collectionneur privé et le Vietcong. Ce dernier l’emmène dans les grottes d’Hang Son Doong où sa présence doit aider à réveiller des esprits maléfiques enfermés depuis 500 avant Jésus-Christ.  L’introduction de vétérans de la Guerre d’Algérie a un côté inopiné qui parasite plus le récit qu’il n’apporte quelque chose. Il est vrai que dans le premier tome, on parlait de front pour la Guerre du Vietnam.

On a compris qu’ici l’apport en connaissances historiques est plus que réduit, en fait elle se limite à la quatrième de couverture du second tome où sont proposées de magnifiques affiches de propagande issues d’une production de communistes vietnamiens. Il est à noter que la couverture de mon ouvrage porte non le titre "Vietnam : le réveil du bouddha" mais "Vietnam : la réveil du bouddha" et visiblement je ne suis pas le seul à avoir ce genre de couverture qui figure sur le site de l’éditeur. De plus la couverture aurait gagné à signaler qu’il s’agit du tome 2, ce que fait par contre la page de garde.

 

 

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 487 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :