Ecrire un avis

Une aventure rocambolesque de Vincent Van Gogh : la Ligne de front

Une aventure rocambolesque de Vincent Van Gogh : la Ligne de front
Poisson pilote
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Vincent Van Gogh quasi immortel"

Une aventure rocambolesque de Vincent Van Gogh : la Ligne de front se veut un ouvrage humoristique ; il faut reconnaître que dès le départ la tâche de faire rire autour de la Grande Guerre est particulièrement ardue. Cela se fait sur le mode de l’humour noir en se moquant des élites politiques et de l’état-major, en mettant en exergue le génie pictural de Van Gogh, ainsi qu’en mettant en scène des personnages fantastiques. Une prétendue rivalité entre Van Gogh et l’ensemble des peintres connus du tiers du XXe siècle sert de fil rouge, toutefois Manet (un des exemples cité) est décédé en 1883. Né en 1853 le peintre hollandais n’aurait jamais participé à la Première Guerre mondiale au double titre de son âge et de la neutralité des Pays-Bas, même s’il avait survécu au mystérieux épisode de 1890 à Auvers-sur-Oise. Certes une explication loufoque est donnée à sa survie : agent secret au service de la France, chargé de supprimer les peintres cubistes il aurait trahi sa mission au prix d’une fausse disparition (toutefois une présence forcée sur le front au-delà de soixante ans n’est guère envisageable). Il est à noter qu’à la page 5 de l’album, l’auteur transpose le tableau La Chambre de Van Gogh à Arles et que les couleurs jaunes et ocre (présentes dans Les Tournesols) occupe une surface importante dans les cases évoquant les morts au combat. L’atmosphère tragique du conflit est finalement rendue de façon à la fois percutante et originale, mais elle a emprunté pour cela des pistes très originales qui font hésiter à confier la lecture de cet ouvrage à un lectorat autre qu’adultes afin d’éviter l’installation d’anachronismes chez des élèves.
De Manu Larcenet on note également dans le même esprit d’humour noir (mais sans rapport avec la peinture) Une aventure rocambolesque du soldat inconnu : Crevaisons dans la collection Poisson pilote chez Dargaud en 2009. On assiste à la réapparition du soldat inconnu environ 150 ans après le transfert de son corps à Paris ; la charge contre l’état d’esprit supposé intransigeant des officiers est reprise.

Alexandre

Note globale :

Par - 381 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Dans la catégorie Grande guerre :