Ecrire un avis

Mon fiancé chinois

Mon fiancé chinois
Steinkis 2013 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Une bouche, deux bras sous Mao puis vinrent les petits empereurs"

Ce livre pose le problème des choix matrimoniaux actuellement faits en Chine, devant un surplus de population masculine d’une trentaine de millions certains Chinois vont chercher leur future épouse dans un pays limitrophe et il s’agit souvent du Vietnam. Le mariage de Pad est célébré en 2008

C’est à une connaissance de l’univers de la Chine des années 1980 à 2010 que nous sommes invités car la vie de la belle-mère de l’héroïne depuis son mariage en 1984 à nos jours est largement disséquée. L’épisode où cette dernière est obligée l’année suivante, par son mari et les parents de celui-ci, de se faire avorter pour la fille qu’elle porte est largement développé. L’enfance de "petit empereur" que connaît le futur mari de Pad est également bien mise en valeur.

L’univers chinois est mis en parallèle avec celui de l’enfance de Pad et de sa propre mère, toutes deux de l’ethnie hmong qui habite au Vietnam. L’héroïne raconte ces aventures familiales alors qu’elle vit en 2050 et que sa petite-fille (née vers 2025) est sur le point de se marier ; cette dernière est présentée comme ayant pu se libérer de certaines pressions familiales. L’arbre généalogique, présent sur la double-page qui précède la dernière page, aurait gagné à être mis au début de l’ouvrage. Isabelle Attané, dans "Au pays des enfants rares, la Chine vers une catastrophe démographique" montre de manière scientifique les causes et les conséquences de la démographie chinoise.

coup de coeur !

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 470 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :