Ecrire un avis

La princesse vagabonde, 1

La princesse vagabonde, 1
Urban China156 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Savoir distinguer les eaux de la rivière Jing et celles de la rivière Wei"

Le récit est en phase avec l’histoire de l’empereur Taizong (太宗) qui régna de 626 à 649, celui-ci alors appelé encore Li Shimin, fait assassiner ses deux frères Li Jiancheng et Li Yuanji en 626 et force son père à abdiquer à son profit à la fin de 626.

Dans ce récit historique, Xia Da introduit une princesse fille d’un des deux frères de l’empereur Taizong ; cette dernière survit au massacre et on suit son parcours, après cet évènement, d’abord dans la capitale Chang’an  (cité appelée Xi’An aujourd’hui, elle est située bien à l’intérieur des terres entre le Fleuve jaune et le Fleuve bleu).

La Princesse Yongning est bien décidée de se venger mais pour cela il faudrait qu’elle puisse se mettre un jour à la tête d’une armée. Elle décide de rejoindre dans un premier temps une province frontalière menacée par des tribus turques. Par divers stratagèmes, en se faisant passer pour un jeune homme, elle devient le protégé du gouverneur de cette province ; ce dernier avait été nommé par le dernier empereur de la dynastie précédente, celle des Sui.

Peu de temps après, on apprend que les Barbares approchent, notre héroïne va développer un stratagème qui permet de détruire la première armée des Turcs. Toutefois la seconde, commandée par un jeune prince élégant, arrive et un renégat chinois pourrait bien l’aider à s’emparer de la cité chinoise.

À mi-chemin entre BD occidentale et manga, cette BD chinoise est portée par un souffle puissant venu d’un graphisme dynamique, elle plaira plus particulièrement aux adolescents garçons et filles confondues. D’origine chinoise, elle se lit dans l’ordre occidental de lecture, comme c’est l’usage à Pékin depuis les années 1950. "Savoir distinguer les eaux de la rivière Jing et celles de la rivière Wei" est une expression venue du chinois qui signifie que l'on doit distinguer le bien du mal (ce qui n'est pas très évident dans cette BD), et les deux rivières en question ne sont pas loin de Chang’an.

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 487 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :