Ecrire un avis

Tianmen 1989 nos espoirs brisés

Tianmen 1989 nos espoirs brisés
Seuil et Delcourt 112 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "Trente après, moins d’espaces de libertés publiques en Chine qu’en 1989?"

Lun Zhang fut un des leaders des manifestants de Tian Anmen ;  Lun Zhang est aujourd’hui professeur des universités en civilisation chinoise à l’université de Cergy-Pontoise. Pendant  la fin des années 1980, il est professeur de sociologie à Pékin, il a été très engagé dans le bouillonnement intellectuel qui a prolongé le mouvement des réformes impulsé par Deng Xiaopig qui désirait moderniser le pays dans les domaines de l’agriculture, l’industrie, la défense nationale ainsi que les sciences et les techniques. La cinquième modernisation, proposée par l’intellectuel Wei Jingsheng, à savoir la démocratie n’était pas par contre au programme du Parti communiste chinois.

Après avoir expliqué qu’il est né à Shenyang (dans le sud de l’ancienne Mandchourie, comme il aurait été bon de préciser), il nous parle de l’exil de ses parents (des intellectuels) suite à la Révolution culturelle dans la campagne de la région de Panjin  (toujours dans la même province du Liaoning). La mort de Mao en 1976 est suivie de l’arrestation de la Bande des quatre, comme le scénariste nous le rappelle. Quelques informations sont fournies sur l’évolution de la société chinoise dans les années 1980.

On attaque ensuite la deuxième partie, qui court de la page 25 à la page 50 ; on démarre avec l’annonce de la mort de Hu Yaobang le 15 avril 1989 et on termine au 12 mai. La troisième division du livre commence au 13 mai avec l’annonce de la grève de la faim de certains manifestants. L’acte V est consacré à la répression avec bien entendu l’image du Chinois anonyme devant un char, le narrateur l’assimile au soldat inconnu français. Un épilogue évoque le défilé 14 juillet 1989 à Paris avec un  tambour chinois silencieux et une présence d’étudiants chinois puis la Chute du Mur de Berlin, la fin de Ceaucescu et la libération de Mandela. La dernière page est consacrée aux 4 juin à Hong-Kong où depuis 1990 on allume des bougies en souvenir du Massacre de Tian Anmen.

Une double-page présente, d’entrée de jeu, les principaux protagonistes tant du côté des acteurs du mouvement de Tian Anmen qu’au sein de Parti communiste chinois ; on apprécie d’apprendre ce qu’ils sont devenus jusqu’à aujourd’hui ou jusqu’à leur décès. En fin d’ouvrage on nous propose le petit musée personnel de Lun Zhang autour d’objets lui ayant appartenu au printemps 1989 ainsi qu’une chronologie de l’histoire politique de la Chine de 1919 (date de la première manifestation retenue par l’Histoire sur la place Tianmen, au sujet de la cession de la colonie allemande de Qingdao au Japon, selon le texte du Traité de Versailles) à 2018 avec une modification de la constitution chinoise qui ouvre la porte à la présidence à vie pour Xi Jinping. Améziane fait le choix d’un graphisme réaliste pour les personnages, avec des décors parfois volontairement un peu flous et de couleurs bien sombres.

idé cadeau

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 487 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :