Ecrire un avis

Nostradamus (1503 – 1566): Médecin Juif. Astrologue. Et prophète?

Nostradamus (1503 – 1566): Médecin Juif. Astrologue. Et prophète?
Akfg Editions109 pages
1 critique de lecteur

Avis de Xirong : "NOSTRADAMUS AURAIT PRÉDIT LES GILETS JAUNES ???? (Reportage parodique visible ici https://www.youtube.com/watch?v=7OkGoQ5UJtQ)"

Enfin un ouvrage sur Nostradamus écrit par un historien, au sens propre du mot, ni un compilateur ni un exégète. Ce qui ne veut pas dire que la question de la signification de ce que l’on nomme les   Prophéties de Nostradamus ou Les Centuries soit éludée. Les textes sont parus  ente 1555 et 1568. Voici la forme que prennent les quatrains  819 et 820 (celui où on évoque un Varennes que certains prennent pour le Varennes-en-Argonne,  lieu de l'arrestation de Louis XVI:

« Dans le milieu de la forest Mayenne,
Sol au Lyon la fouldre tombera:
Le grand bastard yssu de grand du Maine,
Ce iour fougeres pointe en sang entrera.

De nuict viendra par la forest de Reines,
Deux pars vaultorte Herne la pierre blanche.
Le moyne noir en gris dedans Varennes,
Esleu cap. cause tempeste, feu, sang, tranche. »

Le titre du premier chapitre de la troisième partie livre la thèse de notre historien sur cet aspect de l’œuvre de Nostradamus : « Ni devin, ni mage, mais mathématicien et astrologue ». On pourra retenir, outre le fait que notre personnage s’inspire des Livres sybillins, ceci :

« Nostradamus cherche à prophétiser, mais pas à deviner ; il cherche à prédire l’avenir du monde en lisant dans les astres » (page 98).

« Nostradamus crée en littérature un genre proche du surréalisme contemporain ; difficile à saisir et susceptible de plusieurs interprétations ce dont il se défend fermement, affirmant que l’avenir prouvera que chacun de ses quatrains ne peut avoir qu’une seule interprétation» (page 101).

D’autres que Michel Vergé-Franceschi ont écrit que notre médecin provençal s’inspirait des évènements tragiques (dus aux guerres de religion) pour puiser son inspiration. Cette idée est reprise dans la conclusion de ce livre.  

Les relations entre Nostradamus et les souverains de l’époque sont complexes et changeantes, ceci est bien expliqué.  De même l’auteur évoque les qualités de médecin, de botaniste et de réalisateur de confitures qui furent celles de Nostradamus.

Toutes les personnes qui s’intéressent à l’histoire de la Crau et plus largement de la partie occidentale de la Provence apprécieront les longs développements autour des rapports que Nostradamus entretient avec  sa ville de naissance Saint-Rémy-de-Provence et sa ville de décès Salon-de-Provence.  Cette province n’était sortie du Saint-Empire romain germanique pour rejoindre le royaume de France que depuis guère plus de vingt ans à la naissance de notre personnage.

Un grand nombre de Salonais apprendront que le premier canal (dit de Craponne) qui amena en 1558 l’eau à cette cité fut financé en partie par Nostradamus. De nombreuses illustrations sont présentes dans cet ouvrage (dont une évoquant le tournoi où Henri II fut mortellement blessé) et cela permet en particulier de découvrir ou redécouvrir des lieux de mémoire de ces deux communes en rapport avec Nostradamus. On voit en particulier la collégiale où est située sa tombe à Salon ; au sujet de la statue de Nostradamus  présentée page 136 est à Salon, je n’ai pas trouvé mention que cette œuvre fut offerte à la ville en 1867 par un élève sculpteur originaire de  Salon, à savoir Monsieur Ré. Le fait qu’elle soit en pierre la sauva de la récupération des métaux ordonnée par le gouvernement de Vichy, les statues démontées furent confisquées par les Allemands sous la menace de prendre les cloches des communes françaises si on ne les leur cédait pas. 

idé cadeau

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Xirong

Note globale :

Par - 460 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :