Ecrire un avis

Les cinq livres

Les cinq livres
Arléa928 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "Rabelais pour tous mais pas pour les nuls"

Beaucoup d’entre nous ont lu, avec une telle difficulté, dans le cadre scolaire, quelques pages de Rabelais qu’ils n’ont jamais eu le courage de se plonger dans un seul de ses livres. Voilà maintenant une tâche largement possible puisque Claude Pinganaud a traduit ce texte en moyen français afin de le rendre dans une langue du XXIe siècle. De plus des expressions ou mots à forte allusion culturelle pour l’époque sont explicités ; qui en effet pourrait de nos jours comprendre ce qu’est "la Véronique de Rome". Une note copieuse et bien vulgarisatrice l’éclaire page 764 :

« Selon l’évangile apocryphe de Nicomède (Ve siècle), pendant la marche du Christ vers le Calvaire, Véronique aurait offert son voile pour qu’il pût s’éponger le visage ; quand Jésus le lui rendit, l’image de son visage s’y était imprimé. Exposé au XIIe siècle à la basilique Saint-Jean-de-Latran, le voile transféré au début du XVIIe siècle à la basilique Saint-Pierre de Rome. Au Moyen Âge, on a rapproché le nom de Véronique des mots vera ikôn, "véritable image" ».  

Rappelons que les cinq livres de Rabelais sont: Gargantua, Pantagruel, Le Tiers Livre, Le Quart Livre, Le Cinquième Livre. En prime est offerte une satire d’un almanach prophétique ; ce qui n’est pas sans rappeler que l’auteur vivait à une époque où un autre médecin, à savoir Nostradamus, se faisait connaître pas ses Centuries. Chez Rabelais, on est dans l’ordre de :

« Cette année les aveugles ne verront que bien peu, les sourds entendront assez mal, les muets ne parleront guère, les riches se porteront un peu mieux que les pauvres, et les sains mieux que les malades ».

 

Publié en 1532, Pantagruel fait de nombreux clins d’œil humoristiques aux romans de chevalerie, Gargantua  qui paraît trois ans plus tard est celui qui appelle à rechercher la « substantifique moelle » du texte et il y est question de méthodes d’éducation ainsi que de conflits guerriers qui ne sont pas loin d’être des allusions aux rivalités entre Charles-Quint l’empereur du Saint-Empire romain germanique et François Ier le roi de France. Le Tiers Livre date de 1546 ; on y rencontre Pantagruel et Panurge dont les caractères sont largement opposés.

 

En 1552 est imprimé le Quart Livre par Michel Fezandat, Pantagruel et Panurge font un voyage afin d’interroger l'oracle de la Dive Bouteille. On trouve là l’épisode, devenu célèbre, des moutons de Panurge. Le motif de la nourriture tient là une large place. Le Cinquième Livre est un ouvrage posthume paru en 1562 ; on y voit nos précédents héros parcourir les mers et accoster dans diverses îles toujours peuplées par des populations pittoresques.  

Pour tous publics Aucune illustration

Benjamin

Note globale :

Par - 342 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :