Ecrire un avis

Femmes de la Résistance

Femmes de la Résistance
Rocher680 pages
1 critique de lecteur

Avis de Benjamin : "Des femmes bien résistantes aux malheurs du temps"

Germaine Tillion, née le 30 mai 1907 à Allègre (Haute-Loire) et morte le 19 avril 2008 à Saint-Mandé (Val-de-Marne), rappelle que « en 1940, il n'y avait plus d'hommes. C'étaient des femmes qui ont démarré la Résistance ». Les femmes qui jouèrent un rôle dans la Résistance sont innombrables et, faute d’avoir accompli des faits d’armes, beaucoup ne sortirent pas de l’anonymat. Ainsi,  pour avoir travaillé dans les archives départementales de la Loire, nous avions trouvé un couple d’instituteurs dont le mari militant communiste Claudius Buard est incarcéré peu après la signature du pacte germano-soviétique et dont l’épouse, née Claudine Grivolat petite-fille du communard stéphanois J.-B. Mounier, est une des premières à distribuer des papillons dénonçant le gouvernement de Vichy comme responsable des difficultés matérielles de vie et incapable d'obtenir le retour des prisonniers. On sait que Claudius Buard a été sénateur de la Loire de 1946 à 1948.

Ce sont ici de nombreuses résistantes qui sont évoquées de façon très copieuse (comme Marie-Claude Vaillanr-Couturier) ou de manière concise (telle Annie-Noël qui a vu le jour en 1917 à Château-Chinon). Ces deux dernières ont été déportées, ce qui n’est heureusement pas le cas d’autres  comme Odile de Vasselot née à Saumur en 1944, ville où son père est officier instructeur en cavalerie ; celle-ci assure la préface de l'ouvrage. Ces héroïnes appartiennent à toutes les familles de pensée et tous les milieux sociaux ; si quelques-unes sont nées d’un père ou d’une mère étrangère (telle Violette Bushell) leur autre parent est français d’autres sont nées à l’étranger comme Joséphine Baker. On apprécie beaucoup les huit pages d’illustrations porteuses d’une très grosse vingtaine de clichés, la plupart d’époque et un index de tous les noms d’hommes ou femmes cités. Parmi celles-ci, on relève un cliché de Capa montrant Simone Segouin, née en 1925 dans un village d'Eure-et-Loir, en short dans une rue de Chartres avec un pistolet MP 40 pris peu avant à un soldat allemand.      

Pour tous publics Quelques illustrations

Benjamin

Note globale :

Par - 335 avis déposés - lecteur régulier

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Du même auteur :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :