Ecrire un avis

Missak Manouchian, l’enfant de l’Affiche rouge

Missak Manouchian, l’enfant de l’Affiche rouge
Rue du monde60 pages
1 critique de lecteur

Avis de Patricia : "L’honneur du patriotisme français porté par un migrant"

Cet ouvrage pour la jeunesse, sorti en 2009, est réédité en janvier 2024 dans une version enrichie du point de vue documentaire ; il s’agit d’un album (et non d’une BD) abordable par des enfants dès l’âge de 1O ans. En direction des adolescents cette fois, toujours de Didier Daeninckx, on dispose du titre Avec le Groupe Manouchian - Des immigrés dans la Résistance publié en 2010 et resorti également au début 2024. Par ailleurs Didier Daeninckx assure toujours en 2024 la préface de l’ouvrage historique pour adultes intitulé Missak et Mélinée Manouchian ; ce livre est de Gérard Streiff.

Notons que l’illustrateur Laurent Corvaisier avait donné un très bel album en 2014 ; ses dessins accompagnaient le texte, autour de guerre des tranchées,  d’un poème d'Apollinaire adressé à Madeleine Pagès. L'illustration, dans ces deux albums, renvoie quelque peu au style de Gauguin. Ici la particularité est que les moments dramatiques sont dessinés en noir et blanc, alors que la couleur arrive pour des moments apaisés.

On est là avec Missak comme narrateur. Le récit démarre avec un large exposé de l’enfance du héros. On passe ensuite aux années où le héros vit à Paris, ce qui est l’occasion de mettre en scène sur une page de gauche la manifestation du 6 février 1934 des ligues d’extrême-droite (où contrairement au message que laisse croire ici le dessin, les saluts fascistes ne furent pas vraiment présents) et en face sur la page de droite la contre-manifestation du 12 février (à l’appel de la CGT, la CGTU, la SFIO et du PCF).  

Les actions de résistance du groupe Manouchian et leur répression sont valorisées par le texte et l'illustration. La mort du héros est évoquée par une phrase mais n’est pas mise en scène. Un oiseau vient tenir compagnie à Manouchian lors de son incarcération. Une dizaine de pages documentaires, très largement illustrées, viennent en fin d’ouvrage. On trouve là notamment la photo de Missak à l’orphelinat (situé près de Beyrouth au Liban), les noms, nationalités et âges des membres de son réseau, un timbre arménien de 2015 représentant Missak,  plus le texte du poème d’Aragon consacré à la mémoire de ce groupe.   

Accessible jeunesse Beaucoup d'illustrations

Patricia

Note globale :

Par - 162 avis déposés - lectrice régulière

Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur L'Histoire de France pour les enfants .

> Voir aussi notre sélection de livres d'Histoire jeunesse

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :