Ecrire un avis

Manouchian Misak et Mélinée

Manouchian Misak et Mélinée
Textuel 192 pages
1 critique de lecteur

Avis de Patricia : "Soixante ans après Jean Moulin, le couple Manouchian entre au Panthéon"

L’ouvrage est sous-titré Deux orphelins du génocide des Arméniens engagés dans la Résistance française.  Ce titre présente une mine de documents de bonne taille ; on estime le nombre de ceux-ci à environ 250.  Claire Mouradian donne la première partie de ce livre, celle-ci est intitulée "Itinéraire de deux orphelins", la seconde est assurée par Astrig Atamian avec "Vivre à en mourir", la troisième de Denis Pechanski se nomme "Vivre à en mourir" et la dernière conjugue les trois talents précédents sous le titre des "Aléas de la mémoire". 

Quatre-vingts ans après son exécution et soixante ans après l’entré de Jean Moulin au Panthéon, le couple Manouchian rejoint le temple des hommes glorieux de la France. Misak et Mélinée Manouchian ont des parents qui meurent lors du Génocide arménien. Le père de Missak participe à la rébellion d’auto-défense arménienne d’Ourfa et celui de Mélinée est tué en 1915 à Constantinople. Cette dernière est d’ailleurs ultérieurement une des déplacés de Smyrne vers la Grèce (du fait de la Guerre gréco-turque). Misak passe quelques années dans le protectorat français du Liban avant de rejoindre l’hexagone.

L’un et l’autre se rencontrent  début 1934 lors de la fête annuelle de la Section française du Comité de secours pour l’Arménie, une organisation dans l’orbite des communistes français. Lors de l’Occupation, ils s’engagent au sein d’un groupe armé très actif de la Résistance, les FTP-MOI. Un mois après la mort de l’aspirant allemand Moser, vingt-trois des membres des FTP-MOI sont arrêtés, dix d’entre eux ont leur portrait dans l’Affiche rouge tirée à 15 000 exemplaires pour les vilipender.

Cet ouvrage est très copieusement illustré avec assez souvent des documents assez inédits, parmi ceux-ci on a page 253 une des trois photographies de l’exécution des condamnés membres du groupe Manouchian. Elles ont été prises par Clemens Rüther, un sous officier allemand antinazi ; ce dernier les a confiés en 1985 à l’association allemande des amis de Franck Stock.  

Pour tous publics Beaucoup d'illustrations

Patricia

Note globale :

Par - 162 avis déposés - lectrice régulière

162 critiques
31/12/23
Au terme d’un simulacre de procès, il lance à ses juges : « Vous avez hérité de la nationalité française, nous l’avons méritée. » Comme une parole prémonitoire à la loi sur l’immigration. https://www.sudouest.fr/culture/histoire/les-rendez-vous-2024-manouchian-au-pantheon-la-consecration-d-un-heros-de-la-resistance-immigre-clandestin-17952786.php
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur Les migrations .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :