Ecrire un avis

Génocide et crimes de masse (1933-1946)

Génocide et crimes de masse (1933-1946)
L’Harmattan138 pages
1 critique de lecteur

Avis de Alexandre : "Et les civils dans tout ça? Pas un détail"

Dans l'acte d'accusation des principaux criminels de guerre à Nuremberg, il est dit: 

« Les accusés se sont rendus coupables de génocide délibéré et systématique, c'est-à-dire, des groupes nationaux et raciaux, contre les populations civiles de certains territoires occupés, en vue de détruire des races et des classes déterminées, et des groupes nationaux, raciaux ou religieux, plus spécialement des Juifs, des Polonais, des Tziganes et d'autres encore ».

Anna Tatarinoff propose une première partie où elle montre d’abord que les populations civiles de l’ensemble des pays occupés et du Reich sont activement complices du génocide, d’abord par délation et ensuite acteurs de pogrom (dans les pays de l’est). Elle donne ensuite une seconde partie où elle démonte certains mythes et révèlent certains tabous dans la présentation de la Seconde Guerre mondiale. Elle ne se contente pas de relever le manque d’études sur la Collaboration par rapport à celle qui s’intéressent à la Résistance mais évoque aussi le cas des viols par les armées alliées (y compris celui de Normandes par des GI). Elle fait ponctuellement remonter des aspects quasiment inconnus comme à la page 104 au sujet du Docteur August Hirst nommé directeur de l’Institut d’anatomie de la faculté de médecine de Strasbourg.

« En 1943, des prisonniers du camp d’Auschwitz sont transférés dans un camp à proximité de Strasbourg, celui de Natzwiller-Struthof, afin d’y être gazés et apportés au laboratoire du docteur afin qu’il les conserve dans du formol. Quatre-vingt-six juifs seront découverts dans les locaux de l’institut lorsque la France reconquiert la région ».

On est là face à un travail très intéressant de synthèse de recherches historiques menées par d’autres que l’auteur. Cet ouvrage gagnerait à figurer dans de nombreux CDI de lycée et médiathèques municipales afin de proposer des aspects méconnus, mais non négligeables, d’une histoire de la Seconde guerre mondiale dépoussiérée.  

Pour tous publics Peu d'illustrations

Alexandre

Note globale :

Par - 367 avis déposés - lecteur régulier

367 critiques
28/02/17
Colloque La Shoah en Ukraine. Nouvelles perspectives sur les malheurs du XXe siècle.
Jeudi 9 au samedi 11 mars 2017, Université Paris-Sorbonne - Université Paris II Panthéon-Assas;
Inscription obligatoire http://www.fondationshoah.org/recherche/la-shoah-en-ukraine-nouvelles-perspectives-sur-les-malheurs-du-xxe-siecle
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur La déportation .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :