Ecrire un avis

Les enfants d’Asperger: Le dossier noir de l’autisme

Les enfants d’Asperger: Le dossier noir de l’autisme
Flammarion391 pages
1 critique de lecteur

Avis de Patricia : "Quel autiste a sa place dans le IIIe Reich ?"

Cet ouvrage était paru, chez le même éditeur, dans une édition plus luxueuse en 2019 et dans une édition originale aux USA en 2018, sous le titre de Asperger’s Children : The Origin of autism in Nazi Wienn. L’auteure Edith Scheffer a eu un enfant autiste et elle avait commis au début des années 2010 un ouvrage autour des origines de la construction du Rideau de fer qu’elle présente ici en anglais https://www.youtube.com/watch?v=5mtBTNQHMXQ

Le titre Les enfants d’Asperger: Le dossier noir de l’autisme est évoqué également par elle, toujours dans la langue de Shakespeare, là https://www.youtube.com/watch?v=JQUWJhDJPxw. Dans cet ouvrage, elle revient tant sur la biographie du professeur Aperger, en poste à l’hôpital pédiatrique de Vienne, que sur les pratiques eugéniques du IIIe Reich, auquel l’Autriche appartient de 1938 à 1945. Ce qui lui voudra d’ailleurs une occupation par Russes, Américains, Anglais et Français durant dix ans.

Hans Asperger reçoit son diplôme de médecin en 1931 alors qu’il est âgé de vingt-cinq ans. Le journal Archiv für Psychiatrie und Nervenkrankheiten publie en 1943 son article "Habilitationsschrift : Die Autistischen Psychopathen". Le syndrome d'Asperger est une forme d'autisme sans déficience intellectuelle ni retard de langage. Le nom d'Hans Asperger (1906-1980) est passé à la postérité car à la fin des années 1970 Lorna Wing une psychiatre britannique, lit cet article et Die Autistischen Psychopathen im Kindesalter la thèse soutenue en 1944 par le médecin autrichien. Elle baptise ce syndrome en hommage à celui qui a effectué cette recherche. Dans la dernière édition du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (ou DSM-5),  on a d’ailleurs supprimé le syndrome d’Asperger pour l’intégrer dans une nouvelle et unique notion de trouble du spectre de l’autisme. Dans cette approche, l’autisme est compris comme une distribution continue d’une ou plusieurs dimensions entrant notamment dans le quotient intellectuel ou le niveau de langage.

 

Hans Asperger n’a jamais rejoint le parti nazi et fervent catholique il a été membre du Front patriotique de Dollfuss qui se veut un mouvement chrétien corporatiste et autoritaire, travaillait sous la direction du sympathisant nazi Franz Hamburger, il a collaboré aux programmes nazis d'extermination.  Dans l’après-guerre, il préside l‘"Österreichischen Arbeitsgemeinschaft für Heilpädagogik" ce qui se traduit par "Le Groupe de travail autrichien pour l'éducation curative", ceci jusqu’à son décès en 1980. L’idée de la Heilpädagogik, destinée aux handicapés, avait été d’ailleurs promue à l’origine en Autriche par le médecin juif Theodore Heller qui se suicida à l’entrée des troupes allemandes en 1938 dans Vienne ; en Allemagne Jan-Daniel Georgens la mit en pratique dès la fin du XIXe siècle, c'est une pédagogie inclusive. Dans les années cinquante, Hans Asperger est en contact avec Andreas Rett qui décrit la maladie rare portant son nom et se développant chez le très jeune enfant, principalement la fille, et provoquant un handicap mental et des atteintes motrices sévères.

On retiendra, de la plume de Josef Schovanec rédacteur de la préface de l’édition française, que  «  dans la psychiatrie nazie, un enfant doit faire preuve de conformité, d’éducabilité, et d’une capacité à s’employer pour être apte à vivre dans la communauté. (…) le programme d’euthanasie des enfants médicalise la conformité sociale en faisant des enjeux sociaux des critères eugéniques » (page 27).  Auparavant ce dernier a écrit : « L'attachement à la communauté nationale devenant une priorité sous le IIIe Reich, les émotions collectives relèvent de l'eugénisme nazi. La sociabilité évolue en une catégorie de la persécution, rejoignant ainsi la race, l'orientation politique, la religion, la sexualité, la criminalité et la physiologie. Asperger et ses supérieurs recoururent d'ailleurs au terme Gemüt pour rendre compte de cet aspect. Gemüt, qui signifiait l'âme au Dixième siècle, renvoie dans le domaine de la pédopsychiatre nazie à la capacité métaphysique des humains à nouer des liens sociaux. Le Gemüt est essentiel à la connexion de l'individu avec le collectif, un ingrédient clé du sentiment fasciste. Les psychiatres nazis commencent alors à diagnostiquer des enfants dont ils affirment qu'ils ont un piètre Gemüt, qu'ils forgent des liens sociaux ténus et déçoivent les attentes collectivités. Ils vont créer un certain nombre de diagnostics similaires à l'autisme, comme gemütsarm (qui manque de Gemüt), bien avant qu'Asperger ne décrive la psychopathie autistique en 1944, qu'il définit aussi comme un défaut de Gemüt » (page 26).  

Resort de cet ouvrage qu’il n’a pas lieu de penser que Hans Asperger ait diagnostiqué des capacités particulières chez des enfants autistes dans le but originel de les sauver d’une mort certaine, ce dernier avait été un agent du système nazi d'extermination des enfants en pratiquant des critères de sélection parmi les autistes. On n’était donc pas là, selon l'auteure, face à des actions renvoyant à celles de Schindler, un industriel allemand qui sauva ses travailleurs juifs.Même si la campagne d'extermination d'adultes handicapés physiques et mentaux, appelée "l'Aktion T4", commencée en 1939, cessa officiellement en août 1941, l'extermination des handicapés se poursuivit tout au long de la Seconde Guerre mondiale. Reste que l'ouvrage est à charge et que peut-être Hans Asperger avait l'idée d'éviter qu'un certain nombre d'autistes ne soient jugés comme inutiles pour la société du IIIe Reich.

On apprend beaucoup de choses et en particulier au passage que le professeur Jekelius président de l‘"Österreichischen Arbeitsgemeinschaft für Heilpädagogik" en 1941, date de sa fondation n’épousa pas Paula sœur d’Hitler en 1941 du fait de l’opposition de ce dernier. Ceci valut au professeur Jekelius une affectation sur le front russe car il refusa d’abord une affectation comme expert dans un camp d’extermination.

Pour connaisseurs Quelques illustrations

Patricia

Note globale :

Par - 97 avis déposés - lectrice régulière

97 critiques
15/03/21
Syndrome d'Asperger : les enjeux d'une disparition
https://www.cairn.info/revue-psn-2012-1-page-25.htm
97 critiques
18/05/21
Elon Musk révèle qu'il est atteint du syndrome d'Asperger: “Je sais que je dis des choses étranges”
https://www.7sur7.be/tech/elon-musk-revele-qu-il-est-atteint-du-syndrome-d-asperger-je-sais-que-je-dis-des-choses-etranges~a7f780b4/
Connectez-vous pour laisser un commentaire
Vous aussi, participez en commentant vos lectures historiques facilement et gratuitement !

Livres liés

> Voir notre sélection de livres sur L'éducation .

> Suggestions de lectures sur le même thème :
> Autres ouvrages dans la même catégorie :